à l'origine

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

à l'origine

Message  Girlafraid le Sam 14 Nov - 19:51

Amis du soir, bonsoir,

Bien calée dans mon canap avec ma petite soupe poix-chiche, lentilles, céréales et 5 légumes (hélas, la vie n'est pas faite QUE de nourriture spirituelle), je reviens du cinéma.
Autant cracher la valda tout de suite, le film est Giannoli, à l'origine avec François Cluzet est complètement bouleversant.

Rappel des faits. Cluzet, un escroc dont on se sait pas grand chose, débarque dans le Ch'nord pour reprendre les travaux d'une parcelle d'autoroute, interrompus quelques années auparavant pour des causes politiques. Interruption qui a plongé un village dans le désarroi le plus total et surtout qui a mis des centaines de personnes au chômage.
Sauf que, a priori, Cluzet (Paul/Philippe) n'y connaît que dalle en BTP (l'est pas portugais à ce que je sache Cluzet !!).
Il monte son affaire et petit à petit l'étau se referme sur lui.
Il y a notamment une scène incroyable visuellement et symboliquement dans laquelle on le voit entouré de machines de BTP (des trucs balèzes quoi), tournant autour de lui, klaxonnant à tout va pour lui rendre hommage, lui, le nouvel espoir.
Il est enfermé, encerclé par son arnaque et finalement totalement débordé par les évènements.

Voilà, c'est vrai que présenté comme ça, c'est pas non plus le pitch du siècle.
Mais Cluzet est incroyable, bouleversant, bluffant... je n'en trouve pas mes mots.
La mise en scène est discrète mais redoutablement efficace.
A mesure que le film se déroule, l'on passe par des sentiments tous incroyablement puissants.
Au début, finalement, Cluzet n'est qu'un petit truand, puis il devient pathétique, puis il REdevient humain (il était certainement... à l'origine).
On ne sait rien sur le héros, ni d'où il vient, ni pourquoi il fait ça.
L'argent, sa vie passée ???? On n'en saura rien mais pour le coup, ça n'est pas si grave.
L'important, c'est cette énergie et cette détermination qu'il met à finir son chantier. Probablement pour l'argent au commencement (à l'origine, si j'ose...) puis ensuite par culpabilité vis-à-vis de tous les gens qu'il a impliqués, puis peut-être (en tout cas moi j'ai eu envie de me le dire) par amour pour ces gens...
Depardieu en truand sans pitié est exceptionnel (de toute façon Gégé, il crève l'écran quoi qu'il fasse)
A l'origine aborde aussi également, sans en faire des tonnes, la vie dans le Nord, le milieu ouvrier, ses aspects difficiles.
Moi, qui suis Picarde (donc un peu du Nord, même si pas chti) j'ai trouvé un film respectueux du Nord et de sa vie, ses spécifités mais qui ne tombe JAMAIS dans le misérabilisme. Réaliste, en somme.
Comme disait le Folk, mon lover, les frangins Dardenne n'ont qu'à bien se tenir.

Je souhaite de tout mon coeur que Cluzet récolte quelque chose pour cette prestation hors du commun qui vous prend aux tripes.

J'en ai mis des tonnes mais ça n'est pas le quart de ce que j'ai aimé dans ce film.
Et maintenant ma soupe est froide. Merci françois !
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  ramoldane le Sam 14 Nov - 20:00

Girlafraid a écrit:Amis du soir, bonsoir,

Bien calée dans mon canap avec ma petite soupe poix-chiche, lentilles, céréales et 5 légumes (hélas, la vie n'est pas faite QUE de nourriture spirituelle), je reviens du cinéma.
Autant cracher la valda tout de suite, le film est Giannoli, à l'origine avec François Cluzet est complètement bouleversant.

Rappel des faits. Cluzet, un escroc dont on se sait pas grand chose, débarque dans le Ch'nord pour reprendre les travaux d'une parcelle d'autoroute, interrompus quelques années auparavant pour des causes politiques. Interruption qui a plongé un village dans le désarroi le plus total et surtout qui a mis des centaines de personnes au chômage.
Sauf que, a priori, Cluzet (Paul/Philippe) n'y connaît que dalle en BTP (l'est pas portugais à ce que je sache Cluzet !!).
Il monte son affaire et petit à petit l'étau se referme sur lui.
Il y a notamment une scène incroyable visuellement et symboliquement dans laquelle on le voit entouré de machines de BTP (des trucs balèzes quoi), tournant autour de lui, klaxonnant à tout va pour lui rendre hommage, lui, le nouvel espoir.
Il est enfermé, encerclé par son arnaque et finalement totalement débordé par les évènements.

Voilà, c'est vrai que présenté comme ça, c'est pas non plus le pitch du siècle.
Mais Cluzet est incroyable, bouleversant, bluffant... je n'en trouve pas mes mots.
La mise en scène est discrète mais redoutablement efficace.
A mesure que le film se déroule, l'on passe par des sentiments tous incroyablement puissants.
Au début, finalement, Cluzet n'est qu'un petit truand, puis il devient pathétique, puis il REdevient humain (il était certainement... à l'origine).
On ne sait rien sur le héros, ni d'où il vient, ni pourquoi il fait ça.
L'argent, sa vie passée ???? On n'en saura rien mais pour le coup, ça n'est pas si grave.
L'important, c'est cette énergie et cette détermination qu'il met à finir son chantier. Probablement pour l'argent au commencement (à l'origine, si j'ose...) puis ensuite par culpabilité vis-à-vis de tous les gens qu'il a impliqués, puis peut-être (en tout cas moi j'ai eu envie de me le dire) par amour pour ces gens...
Depardieu en truand sans pitié est exceptionnel (de toute façon Gégé, il crève l'écran quoi qu'il fasse)
A l'origine aborde aussi également, sans en faire des tonnes, la vie dans le Nord, le milieu ouvrier, ses aspects difficiles.
Moi, qui suis Picarde (donc un peu du Nord, même si pas chti) j'ai trouvé un film respectueux du Nord et de sa vie, ses spécifités mais qui ne tombe JAMAIS dans le misérabilisme. Réaliste, en somme.
Comme disait le Folk, mon lover, les frangins Dardenne n'ont qu'à bien se tenir.

Je souhaite de tout mon coeur que Cluzet récolte quelque chose pour cette prestation hors du commun qui vous prend aux tripes.

J'en ai mis des tonnes mais ça n'est pas le quart de ce que j'ai aimé dans ce film.
Et maintenant ma soupe est froide. Merci françois !

Il me tente bien ce film, ça me rappelle l'histoire de Jean Claude Romand en moins tragique mais tout aussi fascinante. Une histoire d'imposture, de falsification d'identité où on s'invente une 2e vie qui prend le dessus sur l'autre...enfin je me comprends Rolling Eyes
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Sam 14 Nov - 20:31

Jeune homme, allongez-vous et racontez-nous :-)
Nan, sérieux.
J'avais vraiment bien aimé l'adversaire même si je me suis sentie mal pendant le film (la faut à Angelo Badalamenti et à sa BO).
Même genre, mais bien moins tragique en effet, mais aussi un peu plus poétique on va dire.
Cluzet est tellement bon.
Après, je n'ai pas envie de te le survendre et qu'au final, tu sois déçu...
Peut-être me suis-je enflammée mais je suis ressortie complètement bouleversifiée.
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  maxgoeson le Sam 14 Nov - 22:04

Girlafraid a écrit:Amis du soir, bonsoir,

Bien calée dans mon canap avec ma petite soupe poix-chiche, lentilles, céréales et 5 légumes (hélas, la vie n'est pas faite QUE de nourriture spirituelle), je reviens du cinéma.
Autant cracher la valda tout de suite, le film est Giannoli, à l'origine avec François Cluzet est complètement bouleversant.

Rappel des faits. Cluzet, un escroc dont on se sait pas grand chose, débarque dans le Ch'nord pour reprendre les travaux d'une parcelle d'autoroute, interrompus quelques années auparavant pour des causes politiques. Interruption qui a plongé un village dans le désarroi le plus total et surtout qui a mis des centaines de personnes au chômage.
Sauf que, a priori, Cluzet (Paul/Philippe) n'y connaît que dalle en BTP (l'est pas portugais à ce que je sache Cluzet !!).
Il monte son affaire et petit à petit l'étau se referme sur lui.
Il y a notamment une scène incroyable visuellement et symboliquement dans laquelle on le voit entouré de machines de BTP (des trucs balèzes quoi), tournant autour de lui, klaxonnant à tout va pour lui rendre hommage, lui, le nouvel espoir.
Il est enfermé, encerclé par son arnaque et finalement totalement débordé par les évènements.

Voilà, c'est vrai que présenté comme ça, c'est pas non plus le pitch du siècle.
Mais Cluzet est incroyable, bouleversant, bluffant... je n'en trouve pas mes mots.
La mise en scène est discrète mais redoutablement efficace.
A mesure que le film se déroule, l'on passe par des sentiments tous incroyablement puissants.
Au début, finalement, Cluzet n'est qu'un petit truand, puis il devient pathétique, puis il REdevient humain (il était certainement... à l'origine).
On ne sait rien sur le héros, ni d'où il vient, ni pourquoi il fait ça.
L'argent, sa vie passée ???? On n'en saura rien mais pour le coup, ça n'est pas si grave.
L'important, c'est cette énergie et cette détermination qu'il met à finir son chantier. Probablement pour l'argent au commencement (à l'origine, si j'ose...) puis ensuite par culpabilité vis-à-vis de tous les gens qu'il a impliqués, puis peut-être (en tout cas moi j'ai eu envie de me le dire) par amour pour ces gens...
Depardieu en truand sans pitié est exceptionnel (de toute façon Gégé, il crève l'écran quoi qu'il fasse)
A l'origine aborde aussi également, sans en faire des tonnes, la vie dans le Nord, le milieu ouvrier, ses aspects difficiles.
Moi, qui suis Picarde (donc un peu du Nord, même si pas chti) j'ai trouvé un film respectueux du Nord et de sa vie, ses spécifités mais qui ne tombe JAMAIS dans le misérabilisme. Réaliste, en somme.
Comme disait le Folk, mon lover, les frangins Dardenne n'ont qu'à bien se tenir.

Je souhaite de tout mon coeur que Cluzet récolte quelque chose pour cette prestation hors du commun qui vous prend aux tripes.

J'en ai mis des tonnes mais ça n'est pas le quart de ce que j'ai aimé dans ce film.
Et maintenant ma soupe est froide. Merci françois !

Et moi aussi mon thé est devenu froid car sur une des chaines du cables il y avait Emmanuelle Devos et Giovanni invités a parler du film et franchement cela donnait envie, à tel point que j'en ai oublié mon thé et pas ma soupe...
Donc a l"origine n"est pas seulement un bon disque de Biolay mais semble etre aussi un bon plan ciné pour ceux qui voudraient voir quelque chose d'étonnant et de détonnant a en croire l'affiche et ou les imposteurs ne sont pas toujours au bout de leur surprise
Voila Girlie ce que j'ai retenu de cette émission mais des mon retour chez vous les gaulois, je vais vérifier cela de plus prés
avatar
maxgoeson

Messages : 292
Date d'inscription : 03/10/2009
Localisation : madrid

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Risingboy le Dim 15 Nov - 0:10

très envie de le voir
cluzet est un grand acteur de toute façon.
dans le chabrol, ou il joue un mari jaloux, il est enorme
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Dim 15 Nov - 10:02

je vais essayer d'y aller la semaine prochaine, il parait incontournable ce film!
le sujet est assez génial
on peut dire que Cluzet explose depuis son césar pour le film de Canet, il dégote des rôles forts et attachants
et en interview on sent le mec super sensible, et c'est l'anti-star par excellence
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Dim 15 Nov - 13:23

Em' a écrit:je vais essayer d'y aller la semaine prochaine, il parait incontournable ce film!
le sujet est assez génial
on peut dire que Cluzet explose depuis son césar pour le film de Canet, il dégote des rôles forts et attachants
et en interview on sent le mec super sensible, et c'est l'anti-star par excellence

Alors, bizarrement, je n'avais vraiment, mais alors vraiment pas aimé "Ne le dis à personne".
J'avais trouvé que le battage médiatique autour du film qui révèle finalement être, pour moi, un vulgaire film policier était complètement surdimensionné et survendait à mort le film.

De même, j'avais trouvé Cluzet lisse et surtout jouant vraiment de façon uniforme le mec apeuré et perdu.
Vraiment, j'avais trouvé ce film ennuyeux et mauvais. Dussolier était pire que tout et Marie-José Croze assez décevante (de toute façon, à part son rôle dans les Invasion Barbares, je ne l'ai pas trouvée très bonne dans ses films de manière générale).

Beaucoup de gens quand je leur dis que je n'ai vraiment pas aimé ce film crient au scandale Shocked mais bon, j'y suis pour rien, j'ai pas aimé.

En revanche, pour Cluzet, Em', je pense que tu as complètement raison. Il est très discret depuis des années, très humble surtout. Je le rapproche souvent d'Auteuil que je trouve exceptionnel.

On m'a également parlé du film Mademoiselle Chambon récemment, il paraît que Lindon y est fabuleux.
Vu ?

Et Gégé, ça vous dirait de parler de Gégé ? Je l'aiiiiiiime, Gégé. Il me rend dingue à chacun de ses rôles.
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  riigolax le Dim 15 Nov - 22:24

Pour Romand, il y avait aussi (et surtout pour moi) L'emploi du temps. Je vais voir mardi en fin d'aprèm A l'origine et c'est vrai que la bande annonce fait penser à Jean-Claude Romand.
avatar
riigolax

Messages : 810
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://riigolax.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Lun 16 Nov - 0:08

Girlafraid a écrit:
Em' a écrit:je vais essayer d'y aller la semaine prochaine, il parait incontournable ce film!
le sujet est assez génial
on peut dire que Cluzet explose depuis son césar pour le film de Canet, il dégote des rôles forts et attachants
et en interview on sent le mec super sensible, et c'est l'anti-star par excellence

Alors, bizarrement, je n'avais vraiment, mais alors vraiment pas aimé "Ne le dis à personne".
J'avais trouvé que le battage médiatique autour du film qui révèle finalement être, pour moi, un vulgaire film policier était complètement surdimensionné et survendait à mort le film.

De même, j'avais trouvé Cluzet lisse et surtout jouant vraiment de façon uniforme le mec apeuré et perdu.
Vraiment, j'avais trouvé ce film ennuyeux et mauvais. Dussolier était pire que tout et Marie-José Croze assez décevante (de toute façon, à part son rôle dans les Invasion Barbares, je ne l'ai pas trouvée très bonne dans ses films de manière générale).

Beaucoup de gens quand je leur dis que je n'ai vraiment pas aimé ce film crient au scandale Shocked mais bon, j'y suis pour rien, j'ai pas aimé.

En revanche, pour Cluzet, Em', je pense que tu as complètement raison. Il est très discret depuis des années, très humble surtout. Je le rapproche souvent d'Auteuil que je trouve exceptionnel.

On m'a également parlé du film Mademoiselle Chambon récemment, il paraît que Lindon y est fabuleux.
Vu ?

Et Gégé, ça vous dirait de parler de Gégé ? Je l'aiiiiiiime, Gégé. Il me rend dingue à chacun de ses rôles.

je me souviens très bien de notre discut' sur le film de Canet, moi super emballée, en plus avec le Jeff Buckley pour vraiment tirer la larmichette, et toi plutot furax par rapport au film!

mademoiselle Chambon j'ai beaucoup aimé, en substance il ne se passe pas grand chose ce qui peut dérouter je l'admets, on y montre juste l'évidence des sentiments et de l'attirance physique entre deux être que tout sépare à priori, oui Lindon est génial, et son ex Kiberlain aussi d'ailleurs
par son physique et son jeu Lindon excelle dans ce genre de rôle, le type simple plein d'humanité , un peu gauche physiquement et quand il s'exprime

sinon ton gégé je l'ai vu dernièrement dans "quand j'étais chanteur", de Giannoli toujours, et il est excellent comme d'hab
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Lun 16 Nov - 0:17

Je ne sais pas si la mention du film "quand j'étais chanteur" était volontaire, mais figure-toi, miss M que c'est le même réalisateur : Xavier Giannoli.
J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce film. Je trouve Depardieu formidable.
Ce type est un caméléon. Il joue tout avec une puissance incroyable.
Le contraste est d'ailleurs saissisant entre les deux films. Chanteur un peu pathétique mais terriblement humain et doux dans l'un, pourriture ultime sans pitié dans l'autre.
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Lun 16 Nov - 11:01

Girlafraid a écrit:Je ne sais pas si la mention du film "quand j'étais chanteur" était volontaire, mais figure-toi, miss M que c'est le même réalisateur : Xavier Giannoli.
J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce film. Je trouve Depardieu formidable.
Ce type est un caméléon. Il joue tout avec une puissance incroyable.
Le contraste est d'ailleurs saissisant entre les deux films. Chanteur un peu pathétique mais terriblement humain et doux dans l'un, pourriture ultime sans pitié dans l'autre.

nan j'ai pas fait exprès! en effet c'est Giannoli
ce film là a reçu un accueil mitigé, on peut imaginer qu'il va assoir sa crédibilité avec "à l'origine"
perso je trouve que le film vaut surtout pour le charisme de depardieu, une voix charmeuse dans un corps de colosse, en plus il se défend bien en chant! je trouve par contre le scénario un peu faiblard, c'est pas le grand film non plus, un bon moment de cinéma
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Lun 16 Nov - 22:55

Suis d'accord avec toi. Il est vrai que ça n'est pas le film du siècle mais ça me fascine toujours de voir Gégé en mec vulnérable et un peu "perdu".
Cette espèce de monstre, sans coeur et vraiment brut (au moment où j'écris, je viens de le voir dans la boîte à questions. Ce mec a peur des gens....).
Je serais assez curieuse de le rencontrer, même si je me liquifierais probablement (je me suis déjà liquéfiée devant Alan Rickman, alors le Gégé national t'imagine !!).

Je ne me suis encore jamais remise de son Cyrano, j'avoue.

Une petite pensée ce soir pour le (trop) jeune Jocelyn qui nous avait quitté. J'avais beaucoup aimé Louis Enfant Roi (même si j'étais petite à l'époque...)
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Grinderman le Lun 16 Nov - 23:40

Girlafraid a écrit:Suis d'accord avec toi. Il est vrai que ça n'est pas le film du siècle mais ça me fascine toujours de voir Gégé en mec vulnérable et un peu "perdu".
Cette espèce de monstre, sans coeur et vraiment brut (au moment où j'écris, je viens de le voir dans la boîte à questions. Ce mec a peur des gens....).
Je serais assez curieuse de le rencontrer, même si je me liquifierais probablement (je me suis déjà liquéfiée devant Alan Rickman, alors le Gégé national t'imagine !!).

Je ne me suis encore jamais remise de son Cyrano, j'avoue.

Une petite pensée ce soir pour le (trop) jeune Jocelyn qui nous avait quitté. J'avais beaucoup aimé Louis Enfant Roi (même si j'étais petite à l'époque...)
C'est qui Alan Rickman ? Surprised
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Mar 17 Nov - 0:20

Nan, t'es pas sérieux Grindy ?
Tu sais pas que c'est Alan Rickman ???
L'acteur anglais le plus magnifique et doté de la voix la plus sensuelle que j'aie jamais entendue ????
T'es pas sérieux là ?

Filmo entre autres : Die hard, robins de bois, snowcake, Harry Potter (Severus Rogue), Sweeney Todd (au ciné mais c'est aussi un grand acteur de théâtre), Sleepy Hollow.

Ce mec est un dieu, mon dieu vivant.
Le voilà.

avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Grinderman le Mar 17 Nov - 0:27

Ah ouais, ouais, l'ai déjà vu... bon... Sleep Sleep
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Mar 17 Nov - 0:54

Grinderman a écrit:Ah ouais, ouais, l'ai déjà vu... bon... Sleep Sleep
Ouais, va roupiller, inculte !!! albino
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  kissability le Mar 17 Nov - 0:59

je suis également allé voir A l'origine.
Je suis d'accord avec Girlie, la description de la petite ville du Nord et de ses habitants ouvriers est assez juste sans misérabilisme, sans caricature.
Ce qu'on retient de ce film, c'est avant tout la formidable prestation de Cluzet, son regard inquiet parfois vide (en tout cas au début) qui au fil du film et de l'histoire s'éclaircit et finit par être pétillant ou tout simplement vivant. Parce que ce petit escroc qui sort de taule est un gars brisé, sans espoir, qui n'a rien construit dans sa vie, un gars vide qui a oublié ce que sait d'aimer, qui a oublié ce que sait que de croire en l'avenir. A ce frotter au quotidien de ces gens si généreux et plein d'espoir (qui le voit en sauveur), il reprend conscience qu'il peut être quelqu'un...et quelqu'un de bien.

Et tiens, je viens de voir que le premier batteur des RHCP, apparemment reconverti dans la musique de film, est l'auteur de la BO cyclops
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  maxgoeson le Mar 17 Nov - 3:38

kissability a écrit:je suis également allé voir A l'origine.
Je suis d'accord avec Girlie, la description de la petite ville du Nord et de ses habitants ouvriers est assez juste sans misérabilisme, sans caricature.
Ce qu'on retient de ce film, c'est avant tout la formidable prestation de Cluzet, son regard inquiet parfois vide (en tout cas au début) qui au fil du film et de l'histoire s'éclaircit et finit par être pétillant ou tout simplement vivant. Parce que ce petit escroc qui sort de taule est un gars brisé, sans espoir, qui n'a rien construit dans sa vie, un gars vide qui a oublié ce que sait d'aimer, qui a oublié ce que sait que de croire en l'avenir. A ce frotter au quotidien de ces gens si généreux et plein d'espoir (qui le voit en sauveur), il reprend conscience qu'il peut être quelqu'un...et quelqu'un de bien.

Et tiens, je viens de voir que le premier batteur des RHCP, apparemment reconverti dans la musique de film, est l'auteur de la BO cyclops
En voila un bon sujet de topic: "vos BO préférées" , Demy, Leone et Tarantino sont hors-jeux
avatar
maxgoeson

Messages : 292
Date d'inscription : 03/10/2009
Localisation : madrid

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Grinderman le Mar 17 Nov - 11:14

Girlafraid a écrit:
Grinderman a écrit:Ah ouais, ouais, l'ai déjà vu... bon... Sleep Sleep
Ouais, va roupiller, inculte !!! albino
Nan mais je vais me rattraper, promis, si je le croise la prochaine fois que je vais à la benne à verre de on quartier, je lui dirai que j'aime beaucoup ce qu'il fait Very Happy
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Mar 17 Nov - 12:47

Girlafraid a écrit:Nan, t'es pas sérieux Grindy ?
Tu sais pas que c'est Alan Rickman ???
L'acteur anglais le plus magnifique et doté de la voix la plus sensuelle que j'aie jamais entendue ????
T'es pas sérieux là ?

Filmo entre autres : Die hard, robins de bois, snowcake, Harry Potter (Severus Rogue), Sweeney Todd (au ciné mais c'est aussi un grand acteur de théâtre), Sleepy Hollow.

Ce mec est un dieu, mon dieu vivant.
Le voilà.


il volerait presque là vedette à Hugh Grant dans "raisons et sentiments"
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Grinderman le Mar 17 Nov - 14:22

Em' a écrit:
Girlafraid a écrit:Nan, t'es pas sérieux Grindy ?
Tu sais pas que c'est Alan Rickman ???
L'acteur anglais le plus magnifique et doté de la voix la plus sensuelle que j'aie jamais entendue ????
T'es pas sérieux là ?

Filmo entre autres : Die hard, robins de bois, snowcake, Harry Potter (Severus Rogue), Sweeney Todd (au ciné mais c'est aussi un grand acteur de théâtre), Sleepy Hollow.

Ce mec est un dieu, mon dieu vivant.
Le voilà.


il volerait presque là vedette à Hugh Grant dans "raisons et sentiments"
Ah ouais, c'est lui le capitaine Bidule qui à la fin emballe la frangine au nez et à la barbe de Willoughby ! En même temps, il est censé être moins flamboyant que le jeune coq pour que la morale veuille que la grandeur d'âme triomphe de l'apparence, donc fallait qu'ils trouvent une endive pour le rôle ! Alan Rickman, l'endive Dieu, ça claque ! Razz Razz
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Mar 17 Nov - 14:47

Non, mais attends ce mec est formidable.
beau, élégant, raffiné, distingué (comme Pamela Anderson)
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Mar 17 Nov - 15:06

Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Girlafraid a écrit:Nan, t'es pas sérieux Grindy ?
Tu sais pas que c'est Alan Rickman ???
L'acteur anglais le plus magnifique et doté de la voix la plus sensuelle que j'aie jamais entendue ????
T'es pas sérieux là ?

Filmo entre autres : Die hard, robins de bois, snowcake, Harry Potter (Severus Rogue), Sweeney Todd (au ciné mais c'est aussi un grand acteur de théâtre), Sleepy Hollow.

Ce mec est un dieu, mon dieu vivant.
Le voilà.


il volerait presque là vedette à Hugh Grant dans "raisons et sentiments"
Ah ouais, c'est lui le capitaine Bidule qui à la fin emballe la frangine au nez et à la barbe de Willoughby ! En même temps, il est censé être moins flamboyant que le jeune coq pour que la morale veuille que la grandeur d'âme triomphe de l'apparence, donc fallait qu'ils trouvent une endive pour le rôle ! Alan Rickman, l'endive Dieu, ça claque ! Razz Razz

surtout le capitaine brille par sa patience et son humilité, des qualités qui te sont trop étrangères pour que tu les comprennes Grindy? drunken clown lol!
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Girlafraid le Mar 17 Nov - 15:47

La jalousie masculine, c'est toujours assez triste. Rolling Eyes
D'ailleurs, la dernière fois que je t'ai vu t'étais palot aussi, comme une belle endive.... cheers
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Em' le Mar 17 Nov - 19:45

cela dit les teints diaphanes c'est beau aussi clown

alors ce soir Girlie the fan de Ciné, je me fais le film avec la belle Robin Wright "the private lifes of pippa lee"
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: à l'origine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum