Jonathan Coe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jonathan Coe

Message  Grinderman le Sam 23 Aoû - 10:04

Alors un auteur aussi important que Nick Hornby, je le cite puisque pas mal de monde ici le lit. Jonathan Coe partage avec lui une culture pop évidente, même si un peu moins prégnante, un humour ravageur, et surtout, sacrée plume. Je viens de commencer le dernier "The rain before it falls", pas encore traduit je crois, pas drôle cette fois-ci, mais ça prend. Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture des "Nains de la mort" "Bienvenue au club" et evidemment "Testament à l'anglaise"; qui taille en pièces les années Thatcher.
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  kissability le Sam 23 Aoû - 12:29

Grinderman a écrit:Alors un auteur aussi important que Nick Hornby, je le cite puisque pas mal de monde ici le lit. Jonathan Coe partage avec lui une culture pop évidente, même si un peu moins prégnante, un humour ravageur, et surtout, sacrée plume. Je viens de commencer le dernier "The rain before it falls", pas encore traduit je crois, pas drôle cette fois-ci, mais ça prend. Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture des "Nains de la mort" "Bienvenue au club" et evidemment "Testament à l'anglaise"; qui taille en pièces les années Thatcher.

bon, ok.
ça m'a l'air d'être une bonne idée de lecture après Hornby. vais tenter l'coup. le plus drôle et le plus léger, ça serait lequel?
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Grinderman le Sam 23 Aoû - 20:56

kissability a écrit:
Grinderman a écrit:Alors un auteur aussi important que Nick Hornby, je le cite puisque pas mal de monde ici le lit. Jonathan Coe partage avec lui une culture pop évidente, même si un peu moins prégnante, un humour ravageur, et surtout, sacrée plume. Je viens de commencer le dernier "The rain before it falls", pas encore traduit je crois, pas drôle cette fois-ci, mais ça prend. Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture des "Nains de la mort" "Bienvenue au club" et evidemment "Testament à l'anglaise"; qui taille en pièces les années Thatcher.

bon, ok.
ça m'a l'air d'être une bonne idée de lecture après Hornby. vais tenter l'coup. le plus drôle et le plus léger, ça serait lequel?
J'te conseillerais de commencer par "Les nains de la mort", qui fustige avec humour les poses punk, entre autres...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  kissability le Sam 23 Aoû - 23:43

Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Grinderman a écrit:Alors un auteur aussi important que Nick Hornby, je le cite puisque pas mal de monde ici le lit. Jonathan Coe partage avec lui une culture pop évidente, même si un peu moins prégnante, un humour ravageur, et surtout, sacrée plume. Je viens de commencer le dernier "The rain before it falls", pas encore traduit je crois, pas drôle cette fois-ci, mais ça prend. Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture des "Nains de la mort" "Bienvenue au club" et evidemment "Testament à l'anglaise"; qui taille en pièces les années Thatcher.

bon, ok.
ça m'a l'air d'être une bonne idée de lecture après Hornby. vais tenter l'coup. le plus drôle et le plus léger, ça serait lequel?
J'te conseillerais de commencer par "Les nains de la mort", qui fustige avec humour les poses punk, entre autres...

...avec tout plein de belles références?
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Grinderman le Dim 24 Aoû - 11:44

kissability a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Grinderman a écrit:Alors un auteur aussi important que Nick Hornby, je le cite puisque pas mal de monde ici le lit. Jonathan Coe partage avec lui une culture pop évidente, même si un peu moins prégnante, un humour ravageur, et surtout, sacrée plume. Je viens de commencer le dernier "The rain before it falls", pas encore traduit je crois, pas drôle cette fois-ci, mais ça prend. Pour ceux que ça intéresse, je recommande la lecture des "Nains de la mort" "Bienvenue au club" et evidemment "Testament à l'anglaise"; qui taille en pièces les années Thatcher.

bon, ok.
ça m'a l'air d'être une bonne idée de lecture après Hornby. vais tenter l'coup. le plus drôle et le plus léger, ça serait lequel?
J'te conseillerais de commencer par "Les nains de la mort", qui fustige avec humour les poses punk, entre autres...

...avec tout plein de belles références?
Quelques unes, mais surtout la déconstruction sagace d'un air du temps...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Laure le Mar 14 Oct - 21:42

Je viens de finir Bienvenue au club, et j'ai franchement adoré, bon je l'ai lu en français, mais la traduction est parfaite. Quel humour ravageur en effet, un sens du détail, une tendresse pour ses personnages, une belle cartographie de l'Angleterre avant Thatcher, je vais m'atteler maintenant à la suite, "Le cercle fermé", qui parle alors de l'Angleterre des années quatre-vingt dix, avec en grande partie les mêmes personnages.
avatar
Laure

Messages : 1505
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Grinderman le Mar 14 Oct - 23:03

Laure a écrit:Je viens de finir Bienvenue au club, et j'ai franchement adoré, bon je l'ai lu en français, mais la traduction est parfaite. Quel humour ravageur en effet, un sens du détail, une tendresse pour ses personnages, une belle cartographie de l'Angleterre avant Thatcher, je vais m'atteler maintenant à la suite, "Le cercle fermé", qui parle alors de l'Angleterre des années quatre-vingt dix, avec en grande partie les mêmes personnages.
C'est même carrément la suite, hein. Les mêmes personnages avec quelques années de plus. Et l'humour est un peu moins présent, une certaine amertume pointe...Mais bon, j'en dis déjà trop...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Zartampion le Jeu 30 Oct - 23:35

Le Cercle Fermé est à mon avis moins bien que Bienvenue Au Club, mais ça tient peut-être au fait que je l'ai lu en laissant passer peu de temps après la lecture de Bienvenue Au Club qui est un vrai bijou, au même titre que Testament A L'Anglaise.
Les Nains De La Mort, je l'ai lu il y a un petit bout de temps maintenant, j'avais pas trop accroché mais je l'avais lu assez rapidement parce que ma soeur était pressé que je lui rende le bouquin, blef

La Femme De Hasard (je suis plus sûr du titre) est pas mal non plus.
avatar
Zartampion

Messages : 632
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Grinderman le Dim 2 Nov - 13:23

Zartampion a écrit:Le Cercle Fermé est à mon avis moins bien que Bienvenue Au Club, mais ça tient peut-être au fait que je l'ai lu en laissant passer peu de temps après la lecture de Bienvenue Au Club qui est un vrai bijou, au même titre que Testament A L'Anglaise.
Les Nains De La Mort, je l'ai lu il y a un petit bout de temps maintenant, j'avais pas trop accroché mais je l'avais lu assez rapidement parce que ma soeur était pressé que je lui rende le bouquin, blef

La Femme De Hasard (je suis plus sûr du titre) est pas mal non plus.
J'ai ressenti aussi une petite impression de moins bien en lisant "Le cecle fermé". Mais le livre est quand-même à mettre en perspective avec le contexte de l'époque, le paradoxe du grand bon en avant des années Blair et une certaine amertume qui les a accompagnées, et qui n'est pas non plus le cynisme féroce des années Thatcher de "Testament à l'anglaise". Du coup, c'est vrai que nous manquent l'humour ravageur de Coe, la férocité du propos de "Testament à l'anglaise". Mais je pense que c'est un livre qui vieillira bien, qu'on relira avec intérêt dans quelques années.
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Laure le Dim 2 Nov - 13:31

Grinderman a écrit:
Zartampion a écrit:Le Cercle Fermé est à mon avis moins bien que Bienvenue Au Club, mais ça tient peut-être au fait que je l'ai lu en laissant passer peu de temps après la lecture de Bienvenue Au Club qui est un vrai bijou, au même titre que Testament A L'Anglaise.
Les Nains De La Mort, je l'ai lu il y a un petit bout de temps maintenant, j'avais pas trop accroché mais je l'avais lu assez rapidement parce que ma soeur était pressé que je lui rende le bouquin, blef

La Femme De Hasard (je suis plus sûr du titre) est pas mal non plus.
J'ai ressenti aussi une petite impression de moins bien en lisant "Le cecle fermé". Mais le livre est quand-même à mettre en perspective avec le contexte de l'époque, le paradoxe du grand bon en avant des années Blair et une certaine amertume qui les a accompagnées, et qui n'est pas non plus le cynisme féroce des années Thatcher de "Testament à l'anglaise". Du coup, c'est vrai que nous manquent l'humour ravageur de Coe, la férocité du propos de "Testament à l'anglaise". Mais je pense que c'est un livre qui vieillira bien, qu'on relira avec intérêt dans quelques années.

Je viens d'ailleurs de terminer le Cercle Fermé, non sans regret de quitter ces personnages qui sont vraiment devenus attachants, et il est vrai que je me suis moins marrée en le lisant, que pour Bienvenue au club, mais comme tu dis Grindy il faut remettre le livre dans son contexte de l'époque. Le personnage de Paul, député ambitieux et arriviste est fascinant et je suis sûre que Coe a dû s'inspirer de personnes réelles..Mais il y a encore certaines zones d'ombre, et je me demande si je ne vais pas devoir relire certains passages pour être sûr d'avoir tout saisi, la fin est quelque peu dubitative..Sauf si c'est le but recherché, garder un certain flou. Il ne me reste plus maintenant qu'à lire Testament à l'anglaise.
avatar
Laure

Messages : 1505
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Coe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum