la galette dans l'four?

Page 36 sur 38 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Zartampion le Jeu 23 Fév - 12:40

J'ai aussi été déçu par le nouveau Sleigh Bells. Autant le premier m'avait un peu épaté. Autant là le début de l'album est un peu balourd. Par contre la seconde moitié est déjà plus intéressante.
avatar
Zartampion

Messages : 632
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Grinderman le Jeu 23 Fév - 13:10

Zartampion a écrit:J'ai aussi été déçu par le nouveau Sleigh Bells. Autant le premier m'avait un peu épaté. Autant là le début de l'album est un peu balourd. Par contre la seconde moitié est déjà plus intéressante.
Les sonorités et refrains font un peu mal aux oreilles quand même, ça frise la musique de pub pour chewing-gums, par moments...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Jeu 23 Fév - 13:27

Grinderman a écrit: Histoire de jouer les contrastes, j'ai enchaîné le nouveau Sleigh bells et le Tindersticks. Contraste jusqu'au bout puisque autant le mélange de guitares speedées et de phrasé hip hop des premiers se révèle franchement indigeste au bout de six morceaux, autant le Tindersticks se déploie lentement et se révèle de plus en plus captivant. Cette fois c'est sûr, va y avoir du 180 grammes bounce bounce

Ah oui je te rejoins totalement Grindy, ce Tindersticks est un grand cru, une heureuse surprise après les précédents albums un peu légers et inégaux! Là ils se sont resserrés, ils revisitent tout leur répertoire à merveille, l'album tient la route sur toute la longueur avec des titres qui ne se ressemblent pas. Et pourtant Il y a une montée d'intensité sur chaque titre qui fonctionne, un art du crescendo maitrisé, une tension retrouvée, bref un grand album qu'on apprivoise très vite tellement il est bon ! cheers

Et moi dans le genre contraste, je me suis envoyé Djangio django une sorte de Beta band bien palichon en comparaison, The twilight sad qu'on oublie aussitôt écouté même si assez efficace avec cette grosse basse et une voix à la The Editors puis un Frankie rose qui ne goes pas to Hollywood avec cette voix féminine maintes fois entendue sur une musique pop gentillette... Sleep

Et justement en comparaison, Damien Jurado frappe, lui aussi, un grand coup avec la suite du très bon "Saint Bartlett". Même équipe qui gagne avec Richard Swift en capitaine de pédalo, merveilleux dans la production et l'enrobage de ce " Maraqopa" qui sied parfaitement à l'univers tristounet et sec des chansons folk du bonhomme Jurado, sorte de petit neveu de tonton Neil Young. La prod' est encore plus riche, plus fouillée que sur le précédent, un vieux solo de guitare 70's sur le 1er morceau, des synthés vintage bien placés, des violons toujours aussi sobrement impeccables, des choeurs se balladant librement ici et là en écho et des mélodies se dévoilant petit à petit. Un album accompli et touchant ! I love you

Lambchop aussi est une belle surprise, on sent Kurt Wagner en paix avec sa musique, avec lui-même, n'ayant plus rien à prouver et se faisant plaisir sur là aussi des titres bien différents les uns des autres et revisitant lui aussi son répertoire les doigts dans le nez, passant de titres instrumentaux légers, à du plus classique lambchopien au rythme lent et contemplatif puis à des petites ballades aux arpèges mélodieux dont Wagner a le secret sunny

Bref les petits jeunes ont encore du boulot Cool
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Jeu 23 Fév - 19:50

ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit: Histoire de jouer les contrastes, j'ai enchaîné le nouveau Sleigh bells et le Tindersticks. Contraste jusqu'au bout puisque autant le mélange de guitares speedées et de phrasé hip hop des premiers se révèle franchement indigeste au bout de six morceaux, autant le Tindersticks se déploie lentement et se révèle de plus en plus captivant. Cette fois c'est sûr, va y avoir du 180 grammes bounce bounce

Ah oui je te rejoins totalement Grindy, ce Tindersticks est un grand cru, une heureuse surprise après les précédents albums un peu légers et inégaux! Là ils se sont resserrés, ils revisitent tout leur répertoire à merveille, l'album tient la route sur toute la longueur avec des titres qui ne se ressemblent pas. Et pourtant Il y a une montée d'intensité sur chaque titre qui fonctionne, un art du crescendo maitrisé, une tension retrouvée, bref un grand album qu'on apprivoise très vite tellement il est bon ! cheers

Et moi dans le genre contraste, je me suis envoyé Djangio django une sorte de Beta band bien palichon en comparaison, The twilight sad qu'on oublie aussitôt écouté même si assez efficace avec cette grosse basse et une voix à la The Editors puis un Frankie rose qui ne goes pas to Hollywood avec cette voix féminine maintes fois entendue sur une musique pop gentillette... Sleep

Et justement en comparaison, Damien Jurado frappe, lui aussi, un grand coup avec la suite du très bon "Saint Bartlett". Même équipe qui gagne avec Richard Swift en capitaine de pédalo, merveilleux dans la production et l'enrobage de ce " Maraqopa" qui sied parfaitement à l'univers tristounet et sec des chansons folk du bonhomme Jurado, sorte de petit neveu de tonton Neil Young. La prod' est encore plus riche, plus fouillée que sur le précédent, un vieux solo de guitare 70's sur le 1er morceau, des synthés vintage bien placés, des violons toujours aussi sobrement impeccables, des choeurs se balladant librement ici et là en écho et des mélodies se dévoilant petit à petit. Un album accompli et touchant ! I love you

Lambchop aussi est une belle surprise, on sent Kurt Wagner en paix avec sa musique, avec lui-même, n'ayant plus rien à prouver et se faisant plaisir sur là aussi des titres bien différents les uns des autres et revisitant lui aussi son répertoire les doigts dans le nez, passant de titres instrumentaux légers, à du plus classique lambchopien au rythme lent et contemplatif puis à des petites ballades aux arpèges mélodieux dont Wagner a le secret sunny

Bref les petits jeunes ont encore du boulot Cool
Je vous suis les gars ! Rapido

Le Lambchop est top

le Jurado est étonnamment varié dans ses émotions aussi ! Cela fait plaisir de voir notre musicien des quais du nord se sortir du spleen et autres vapeurs d'alcool ?

Le Tindersticks idem nous surprend à chaque titre !!

Cloud Nothings - Attack On Memory passé les deux premiers titres très forts est moins convaincant. Les petites compos mélodiques pêchues me semblent mal coller avec le style plus agressif...

Leonard Coco et Mark Lanegan je les préfèrerais bien en voix de falsetto

Le Joseph Arthur - Redemption City est imbuvable...

Field music bah j'aime toujours ça !

Shearwater aussi !

Le Soap & Skin j'ai été emballé par le début de l'album. Le premier morceau en allemand est fort !

Le Andrew Bird - Break It Yourself et le Sharon Van Etten - Tramp faut que j'attaque...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Grinderman le Lun 27 Fév - 13:17

Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit: Histoire de jouer les contrastes, j'ai enchaîné le nouveau Sleigh bells et le Tindersticks. Contraste jusqu'au bout puisque autant le mélange de guitares speedées et de phrasé hip hop des premiers se révèle franchement indigeste au bout de six morceaux, autant le Tindersticks se déploie lentement et se révèle de plus en plus captivant. Cette fois c'est sûr, va y avoir du 180 grammes bounce bounce

Ah oui je te rejoins totalement Grindy, ce Tindersticks est un grand cru, une heureuse surprise après les précédents albums un peu légers et inégaux! Là ils se sont resserrés, ils revisitent tout leur répertoire à merveille, l'album tient la route sur toute la longueur avec des titres qui ne se ressemblent pas. Et pourtant Il y a une montée d'intensité sur chaque titre qui fonctionne, un art du crescendo maitrisé, une tension retrouvée, bref un grand album qu'on apprivoise très vite tellement il est bon ! cheers

Et moi dans le genre contraste, je me suis envoyé Djangio django une sorte de Beta band bien palichon en comparaison, The twilight sad qu'on oublie aussitôt écouté même si assez efficace avec cette grosse basse et une voix à la The Editors puis un Frankie rose qui ne goes pas to Hollywood avec cette voix féminine maintes fois entendue sur une musique pop gentillette... Sleep

Et justement en comparaison, Damien Jurado frappe, lui aussi, un grand coup avec la suite du très bon "Saint Bartlett". Même équipe qui gagne avec Richard Swift en capitaine de pédalo, merveilleux dans la production et l'enrobage de ce " Maraqopa" qui sied parfaitement à l'univers tristounet et sec des chansons folk du bonhomme Jurado, sorte de petit neveu de tonton Neil Young. La prod' est encore plus riche, plus fouillée que sur le précédent, un vieux solo de guitare 70's sur le 1er morceau, des synthés vintage bien placés, des violons toujours aussi sobrement impeccables, des choeurs se balladant librement ici et là en écho et des mélodies se dévoilant petit à petit. Un album accompli et touchant ! I love you

Lambchop aussi est une belle surprise, on sent Kurt Wagner en paix avec sa musique, avec lui-même, n'ayant plus rien à prouver et se faisant plaisir sur là aussi des titres bien différents les uns des autres et revisitant lui aussi son répertoire les doigts dans le nez, passant de titres instrumentaux légers, à du plus classique lambchopien au rythme lent et contemplatif puis à des petites ballades aux arpèges mélodieux dont Wagner a le secret sunny

Bref les petits jeunes ont encore du boulot Cool
Je vous suis les gars ! Rapido

Le Lambchop est top

le Jurado est étonnamment varié dans ses émotions aussi ! Cela fait plaisir de voir notre musicien des quais du nord se sortir du spleen et autres vapeurs d'alcool ?

Le Tindersticks idem nous surprend à chaque titre !!

Cloud Nothings - Attack On Memory passé les deux premiers titres très forts est moins convaincant. Les petites compos mélodiques pêchues me semblent mal coller avec le style plus agressif...

Leonard Coco et Mark Lanegan je les préfèrerais bien en voix de falsetto

Le Joseph Arthur - Redemption City est imbuvable...

Field music bah j'aime toujours ça !

Shearwater aussi !

Le Soap & Skin j'ai été emballé par le début de l'album. Le premier morceau en allemand est fort !

Le Andrew Bird - Break It Yourself et le Sharon Van Etten - Tramp faut que j'attaque...
Moi je suis pas emballé plu que ça par le Lambchop encensé un peu partout. Belle ouvrage, c'est sûr, mais rien de transcendant non plus, un cocon un peu trop douillet sans émotions fortes. Mais j'ai jamais été un grand fan, ceci dit...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Lun 27 Fév - 23:29

Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit: Histoire de jouer les contrastes, j'ai enchaîné le nouveau Sleigh bells et le Tindersticks. Contraste jusqu'au bout puisque autant le mélange de guitares speedées et de phrasé hip hop des premiers se révèle franchement indigeste au bout de six morceaux, autant le Tindersticks se déploie lentement et se révèle de plus en plus captivant. Cette fois c'est sûr, va y avoir du 180 grammes bounce bounce

Ah oui je te rejoins totalement Grindy, ce Tindersticks est un grand cru, une heureuse surprise après les précédents albums un peu légers et inégaux! Là ils se sont resserrés, ils revisitent tout leur répertoire à merveille, l'album tient la route sur toute la longueur avec des titres qui ne se ressemblent pas. Et pourtant Il y a une montée d'intensité sur chaque titre qui fonctionne, un art du crescendo maitrisé, une tension retrouvée, bref un grand album qu'on apprivoise très vite tellement il est bon ! cheers

Et moi dans le genre contraste, je me suis envoyé Djangio django une sorte de Beta band bien palichon en comparaison, The twilight sad qu'on oublie aussitôt écouté même si assez efficace avec cette grosse basse et une voix à la The Editors puis un Frankie rose qui ne goes pas to Hollywood avec cette voix féminine maintes fois entendue sur une musique pop gentillette... Sleep

Et justement en comparaison, Damien Jurado frappe, lui aussi, un grand coup avec la suite du très bon "Saint Bartlett". Même équipe qui gagne avec Richard Swift en capitaine de pédalo, merveilleux dans la production et l'enrobage de ce " Maraqopa" qui sied parfaitement à l'univers tristounet et sec des chansons folk du bonhomme Jurado, sorte de petit neveu de tonton Neil Young. La prod' est encore plus riche, plus fouillée que sur le précédent, un vieux solo de guitare 70's sur le 1er morceau, des synthés vintage bien placés, des violons toujours aussi sobrement impeccables, des choeurs se balladant librement ici et là en écho et des mélodies se dévoilant petit à petit. Un album accompli et touchant ! I love you

Lambchop aussi est une belle surprise, on sent Kurt Wagner en paix avec sa musique, avec lui-même, n'ayant plus rien à prouver et se faisant plaisir sur là aussi des titres bien différents les uns des autres et revisitant lui aussi son répertoire les doigts dans le nez, passant de titres instrumentaux légers, à du plus classique lambchopien au rythme lent et contemplatif puis à des petites ballades aux arpèges mélodieux dont Wagner a le secret sunny

Bref les petits jeunes ont encore du boulot Cool
Je vous suis les gars ! Rapido

Le Lambchop est top

le Jurado est étonnamment varié dans ses émotions aussi ! Cela fait plaisir de voir notre musicien des quais du nord se sortir du spleen et autres vapeurs d'alcool ?

Le Tindersticks idem nous surprend à chaque titre !!

Cloud Nothings - Attack On Memory passé les deux premiers titres très forts est moins convaincant. Les petites compos mélodiques pêchues me semblent mal coller avec le style plus agressif...

Leonard Coco et Mark Lanegan je les préfèrerais bien en voix de falsetto

Le Joseph Arthur - Redemption City est imbuvable...

Field music bah j'aime toujours ça !

Shearwater aussi !

Le Soap & Skin j'ai été emballé par le début de l'album. Le premier morceau en allemand est fort !

Le Andrew Bird - Break It Yourself et le Sharon Van Etten - Tramp faut que j'attaque...
Moi je suis pas emballé plu que ça par le Lambchop encensé un peu partout. Belle ouvrage, c'est sûr, mais rien de transcendant non plus, un cocon un peu trop douillet sans émotions fortes. Mais j'ai jamais été un grand fan, ceci dit...
Lambchop. Ouaih une seule écoute pour moi faut voir...
pas le temps d'écouter de la zique. Vacances de la looose ! Girlie, verre à Riou ? Wink
Le Andrew Bird - Break It Yourself est un live il me semble. Une seule écoute aussi. Les parties violons avec pédale delay toujours pas mon truc. Le reste fait assez country. J'avais pourtant adoré les versions très syncopées que nous avions vu ensemble il me semble (il y a 2 ans ?)
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Jeu 1 Mar - 22:25

Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit: Histoire de jouer les contrastes, j'ai enchaîné le nouveau Sleigh bells et le Tindersticks. Contraste jusqu'au bout puisque autant le mélange de guitares speedées et de phrasé hip hop des premiers se révèle franchement indigeste au bout de six morceaux, autant le Tindersticks se déploie lentement et se révèle de plus en plus captivant. Cette fois c'est sûr, va y avoir du 180 grammes bounce bounce

Ah oui je te rejoins totalement Grindy, ce Tindersticks est un grand cru, une heureuse surprise après les précédents albums un peu légers et inégaux! Là ils se sont resserrés, ils revisitent tout leur répertoire à merveille, l'album tient la route sur toute la longueur avec des titres qui ne se ressemblent pas. Et pourtant Il y a une montée d'intensité sur chaque titre qui fonctionne, un art du crescendo maitrisé, une tension retrouvée, bref un grand album qu'on apprivoise très vite tellement il est bon ! cheers

Et moi dans le genre contraste, je me suis envoyé Djangio django une sorte de Beta band bien palichon en comparaison, The twilight sad qu'on oublie aussitôt écouté même si assez efficace avec cette grosse basse et une voix à la The Editors puis un Frankie rose qui ne goes pas to Hollywood avec cette voix féminine maintes fois entendue sur une musique pop gentillette... Sleep

Et justement en comparaison, Damien Jurado frappe, lui aussi, un grand coup avec la suite du très bon "Saint Bartlett". Même équipe qui gagne avec Richard Swift en capitaine de pédalo, merveilleux dans la production et l'enrobage de ce " Maraqopa" qui sied parfaitement à l'univers tristounet et sec des chansons folk du bonhomme Jurado, sorte de petit neveu de tonton Neil Young. La prod' est encore plus riche, plus fouillée que sur le précédent, un vieux solo de guitare 70's sur le 1er morceau, des synthés vintage bien placés, des violons toujours aussi sobrement impeccables, des choeurs se balladant librement ici et là en écho et des mélodies se dévoilant petit à petit. Un album accompli et touchant ! I love you

Lambchop aussi est une belle surprise, on sent Kurt Wagner en paix avec sa musique, avec lui-même, n'ayant plus rien à prouver et se faisant plaisir sur là aussi des titres bien différents les uns des autres et revisitant lui aussi son répertoire les doigts dans le nez, passant de titres instrumentaux légers, à du plus classique lambchopien au rythme lent et contemplatif puis à des petites ballades aux arpèges mélodieux dont Wagner a le secret sunny

Bref les petits jeunes ont encore du boulot Cool
Je vous suis les gars ! Rapido

Le Lambchop est top

le Jurado est étonnamment varié dans ses émotions aussi ! Cela fait plaisir de voir notre musicien des quais du nord se sortir du spleen et autres vapeurs d'alcool ?

Le Tindersticks idem nous surprend à chaque titre !!

Cloud Nothings - Attack On Memory passé les deux premiers titres très forts est moins convaincant. Les petites compos mélodiques pêchues me semblent mal coller avec le style plus agressif...

Leonard Coco et Mark Lanegan je les préfèrerais bien en voix de falsetto

Le Joseph Arthur - Redemption City est imbuvable...

Field music bah j'aime toujours ça !

Shearwater aussi !

Le Soap & Skin j'ai été emballé par le début de l'album. Le premier morceau en allemand est fort !

Le Andrew Bird - Break It Yourself et le Sharon Van Etten - Tramp faut que j'attaque...
Moi je suis pas emballé plu que ça par le Lambchop encensé un peu partout. Belle ouvrage, c'est sûr, mais rien de transcendant non plus, un cocon un peu trop douillet sans émotions fortes. Mais j'ai jamais été un grand fan, ceci dit...
Lambchop. Ouaih une seule écoute pour moi faut voir...
pas le temps d'écouter de la zique. Vacances de la looose ! Girlie, verre à Riou ? Wink
Le Andrew Bird - Break It Yourself est un live il me semble. Une seule écoute aussi. Les parties violons avec pédale delay toujours pas mon truc. Le reste fait assez country. J'avais pourtant adoré les versions très syncopées que nous avions vu ensemble il me semble (il y a 2 ans ?)

Le Lambchop est pour les habitués oui, rien de bien nouveau, un best of de ce que sait faire Lambchop avec une sorte de force tranquille tout au long de ce "Mr M" apaisé.
Quant à Andrew l'oiseau, ouai bah moi aussi déçu pour une fois par le rossignol de chicago et ce "Break it yourself", un album plutôt fade, linéaire, fainéant avec des structures de chansons hyper classiques sans aucune aspérité ni folie douce, bref à écouter en passant l'aspirateur... Qu'il retourne en solo dans sa chambre me refaire des boucles torsadées, tordues avec des mélodies longues en bouches s'il lui plait Cool
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Risingboy le Dim 4 Mar - 17:49

mark lanegan, j'aime. ça me detend et ça me rend cool
plus que d'habitude je veux dire
Baxter Dury aussi, je trouve ça sympa
et je revois mon jugement sur Metronomy. finalement ça peut aller.

il y a le boss qui revient demain.
Vous aimez Bruce ?
moi j'ai jamais accroché jusqu'il y a 4/5 ans et puis finalement ça s'est enclenché
Parait que le nouveau est pas à tomber par terre

Sick off it all est de retour sur scène les mecs. ça va transpirer !!!!!!!!!!
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Risingboy le Dim 4 Mar - 18:09

Em' a écrit:[img] [/img]

Rising si tu passes par là ça m'intéresse d'avoir ton avis sur cet album, toi le fan de la première heure des massive A
perso je le trouve fabuleux et quand je suis naze comme aujourd'hui c'est juste parfait
à sa sortie il a pas mal été cassé et je comprends pas
oups Em, 2 mois de retard.
et oui ils avaient pris cher avec ce disque. il n'y avait plus que les inrocks à suivre.
moi, j'aime.
Antistar surtout et son brillant final. et quelle belle idée d'aller chercher Sinead. En plus cet album avait entrainé une superbe tournée.
n'oublions pas que ce disque s'était fait attendre et qu'il faisait suite à l'enorme chef d'oeuvre qu'etait mezanine. ça peut expliquer certaines critiques.
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Ven 9 Mar - 0:27

J'ai réécouté le dernier Andrew Bird que j'aime bien finalement ! pirat
L'histoire est simple, Andrew Bird un peu dans la même cour que Sufjan stevens est allé à ses derniers concerts. Il est tombé par terre devant le spectacle KöKôsmologique ! Il s'est dit et si on se faisait un petit disque au ras des pâquerettes avec le feu de camps qui tient bien chaud les marshmallows ?
Résultat un plaisir simple qui tient chaud au coeur.
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Ven 9 Mar - 10:14

Azbinebrozer a écrit:J'ai réécouté le dernier Andrew Bird que j'aime bien finalement ! pirat
L'histoire est simple, Andrew Bird un peu dans la même cour que Sufjan stevens est allé à ses derniers concerts. Il est tombé par terre devant le spectacle KöKôsmologique ! Il s'est dit et si on se faisait un petit disque au ras des pâquerettes avec le feu de camps qui tient bien chaud les marshmallows ?
Résultat un plaisir simple qui tient chaud au coeur.

Ouep étrange ce "break it yourself" Cool
Lisse aux premières écoutes, puis on y revient mine de rien, puis les 3 premiers morceaux se révèlent bien meilleurs, plus complexes avec le chant du Bird plus enflammé, plus poussé qu'à l'accoutumée, puis le duo avec Annie clark me séduit de son doux venin, puis "Sifters" me fait revasser, puis on se laisse bercer par le final, bref moins de plaisir qu'avec "noble beast" mais tout de même sympathique cet album où il y a toujours autant de petites idées, de petits arrangements dont l'oiseau a le secret pirat


Dernière édition par ramoldane le Ven 9 Mar - 15:45, édité 1 fois
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Ven 9 Mar - 12:28

ramoldane a écrit:
Azbinebrozer a écrit:J'ai réécouté le dernier Andrew Bird que j'aime bien finalement ! pirat
L'histoire est simple, Andrew Bird un peu dans la même cour que Sufjan stevens est allé à ses derniers concerts. Il est tombé par terre devant le spectacle KöKôsmologique ! Il s'est dit et si on se faisait un petit disque au ras des pâquerettes avec le feu de camps qui tient bien chaud les marshmallows ?
Résultat un plaisir simple qui tient chaud au coeur.

Ouep étrange ce "break it yourself" Cool
Lisse aux premières écoutes, puis on y revient mine de rien, puis les 3 premiers morceaux se révèlent bien meilleurs, plus complexes avec le chant du Bird plus enflammé, plus poussé qu'à l'accoutumée, puis le duo avec Annie clark me séduit de son doux venin, puis "Lusithania" me fait revasser, puis on se laisse bercer par le final, bref moins de plaisir qu'avec "noble beast" mais tout de même sympathique cet album où il y a toujours autant de petites idées, de petits arrangements dont l'oiseau a le secret pirat
Dis donc Zorba le grec j'te croyais nouveau riche de la mafia roumaine ? Razz
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Ven 9 Mar - 14:43

Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
Azbinebrozer a écrit:J'ai réécouté le dernier Andrew Bird que j'aime bien finalement ! pirat
L'histoire est simple, Andrew Bird un peu dans la même cour que Sufjan stevens est allé à ses derniers concerts. Il est tombé par terre devant le spectacle KöKôsmologique ! Il s'est dit et si on se faisait un petit disque au ras des pâquerettes avec le feu de camps qui tient bien chaud les marshmallows ?
Résultat un plaisir simple qui tient chaud au coeur.

Ouep étrange ce "break it yourself" Cool
Lisse aux premières écoutes, puis on y revient mine de rien, puis les 3 premiers morceaux se révèlent bien meilleurs, plus complexes avec le chant du Bird plus enflammé, plus poussé qu'à l'accoutumée, puis le duo avec Annie clark me séduit de son doux venin, puis "Sifters" me fait revasser, puis on se laisse bercer par le final, bref moins de plaisir qu'avec "noble beast" mais tout de même sympathique cet album où il y a toujours autant de petites idées, de petits arrangements dont l'oiseau a le secret pirat
Dis donc Zorba le grec j'te croyais nouveau riche de la mafia roumaine ? Razz

Terminé vieux, le cuivre ça rapporte plus et les français blancs becs ne donnent plus aux mendiants! Non moi je me range avec les grecs, je mafiote avec les armateurs pour venir armer la branche dure Mélanchion et pouiller tous les salauds de riches exilés en Suisse, imposer de force le salaire maximum et taxer à 100% tous ces fucking millionnaires indécents pirat La guerre est déclarée, sus aux grands bourgeois qui s'engraissent en suçant le sang des petits humiliés et offensés !!! bom cherry pirat
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  jeff mangum le Dim 11 Mar - 21:47



folk atmosphérique d'un descendant de nick drake

extrait :
avatar
jeff mangum

Messages : 28
Date d'inscription : 30/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://3rocks.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  kissability le Lun 12 Mar - 16:09

j’ai lu les 5 derniers posts, en gros on a écouté les mêmes trucs. Ca veut dire que j’ne suis pas trop à la traine malgré mon absence un peu trop prolongée Embarassed
je rajouterai seulement quelques petits trucs;
Des trucs de jeunes pour commencer, à la Zart’ quoi...

Breton avant la sortie de leur premier Lp:



pour le contraste:



The Blanket Rule, Ep très réussi

The Men, on avait préféré la version courte avec leur Ep, Leave Home, mais ça reste pas mal:





Et en plus gentillet, pour les mecs rangés;

D’acc avec le brozer pour le Field Music cheers
On n’oublie pas le dernier Bowerbirds, on pourra s’arrêter aussi sur Porcelain Raft et ces mélodies efficaces sur fond de pop cotonneuse:



Et pour les fans d’Elliott Smith en moins virile: Perfume Genius



Un petit coup de Memoryhouse parce qu’il fait beau:



Un titre dont je n’arrive pas à me débarrasser (ce qui ne ravit pas ma moitié), la faute à la radio? généralement c’est pas (ou plus) mon truc, les chanteuses à voix, genre soul/jazzy, après le ravage Adèle, c’est le genre de chose qu’on évite ou que j’évite. Mais je crois que c’est le duo qui me plait, ça me rappelle celui qu’avait fait Feist avec King Of Convenience...Ca doit être ça Rolling Eyes



Et pour finir, parce j’ai été trop gentil, on va finir par une vieillerie de mes jeunes années, un vieux souvenir d’une très vieille compile Sub Pop, un truc méchant qui nous faisait fantasmer avec sa pochette d’album avec un gros 4x4 qui saute dans des flames!




PS: Je reviens Wink
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  kissability le Lun 19 Mar - 12:42

le petit Rossen de Grizzly Bear ou de Department of Eagles (à vous de choisir), en solo Cool



accompagné d’un facile Electric Guest, Troubleman



sinon, Beach House à la Maroqu’, c’est blindé, complet, full de chez full Evil or Very Mad
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Lun 19 Mar - 21:27

kissability a écrit:le petit Rossen de Grizzly Bear ou de Department of Eagles (à vous de choisir), en solo Cool



accompagné d’un facile Electric Guest, Troubleman



sinon, Beach House à la Maroqu’, c’est blindé, complet, full de chez full Evil or Very Mad

Je l'attends ce EP de Daniel Rossen ou Department eagles ( tu l'as chopé quelque part toi ?). Toujours ce jeu de guitare propre à lui et des compos chiadées comme j'aime Cool


Edit P.S: Ayé je l'ai trouvé sur newalbumreleases... pirat
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  kissability le Mar 20 Mar - 12:25

ramoldane a écrit:

Je l'attends ce EP de Daniel Rossen ou Department eagles ( tu l'as chopé quelque part toi ?). Toujours ce jeu de guitare propre à lui et des compos chiadées comme j'aime Cool

pareil, je m’en lasse pas. Très plaisir de retrouver le son des Grizzly Bear après le fabuleux Veckatimest.

Là, j’essaye le nouveau The Shins (je sens Rado pas très loin). C’est pas trop mon truc, les prod’ mainstream. Mais force est de constater que c’est bien fichu, efficace avec beaucoup de tubes en perspective Wink

avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Grinderman le Jeu 22 Mar - 21:36

Tiens, au fait, je suis en retard sur le coup mais quelqu'un en avait parlé ici de la petite Berlinoise Dillon ? Je me suis mis très récemment à son album sorti en fin d'année dernière, ce que je me promets de faire depuis un bout de temps et je me mords les doigts de pas l'avoir fait plus tôt. C'est accessible, familier sans qu'on sente de véritable redondance avec d'autres artistes, de belles méldies, une voix accrocheuse, clase quoi ! Very Happy Very Happy
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  ramoldane le Dim 25 Mar - 1:09

Moi j'ai du mal à ne pas aimer ce nomade Rover... Beaucoup de théatralité, beaucoup de romantisme, un brin de féminité, un brin de mièvrerie dans tout ça, mais j'aime assez ce coté fan de ce genre qui transpire dans sa musique...





avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Mar 3 Avr - 23:52

The shins : Port Of Morrow Je ne chercherais pas à comparer avec les précédents. J'aime bien cet album. Et je suis étonné de l'âge de cette voix juvénile de 41 ans.
Sur le dernier morceau elle prend un tour androgyne qui lui donnerait presque plus d'âge.

Beach House - Bloom : une écoute et les titres qui sonnent comme le précédent un peu me laisse froid, mais surprise il semble y avoir aussi des choses plus légères !

David Rossens : bien mais la magie Yellow House semble un peu loin.

Shearwater - Animal Joy : j'adore les 5 premiers titres.

The Chemical Brothers - Don't Think Le "Live at Birmimgham" des Chimie 2000 ? Pas aussi tranchant que les Daft mais bien bon !!

A plus les réintégrés dans l'armée ! Wink
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Dim 8 Avr - 19:51

Extrait du dernier The Shins



Qu'on croirait avec son gros son, un peu sorti d'un Lisztomania des Phoenix, naan ?

avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  john kaltenbrunner le Lun 9 Avr - 16:11

avatar
john kaltenbrunner

Messages : 202
Date d'inscription : 06/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://3rocks.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Azbinebrozer le Lun 9 Avr - 20:09

john kaltenbrunner a écrit:
Entendue une chanson hier à la radio j'ai écouté un peu ce soir et ça tourne bien en effet les Touaregs !
Surtout chez les déserteurs !
Par contre John aucun accord même mineur, ne sera possible avec AQMI au Maghreb !! What a Face
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 55
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  rado le Dim 15 Avr - 12:23

kissability a écrit:

Là, j’essaye le nouveau The Shins (je sens Rado pas très loin).
Oui, en effet, je ne suis pas trop loin. Le single, Simple Song ne m'avait pas trop convaincue au départ mais moi je n'ai jamais été single, il me faut découvrir un album dans son ensemble. Et là, je ne cherche pas à résister, je suis vraiment séduite. Cet album est sur "repeat".

kissability a écrit:C’est pas trop mon truc, les prod’ mainstream. Mais force est de constater que c’est bien fichu, efficace avec beaucoup de tubes en perspective Wink

avatar
rado

Messages : 3186
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la galette dans l'four?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 36 sur 38 Précédent  1 ... 19 ... 35, 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum