les films qu'on a vus.

Page 14 sur 25 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  ramoldane le Jeu 3 Mar - 1:07

john kaltenbrunner a écrit:essaye donc celui-là avec Damiens. un vrai travail d'acteur. il sort complétement de son registre comique.

C'est noté john Wink Mais bon je reste à fond en ce moment dans son registre completement dingue de caméra cachée bounce Voir le "tuning", la "fourrière" ou l hilarant " gare maritime" par exemple où il raconte à un gendarme désarmé sa dernière baston bounce cheers geek Putain ce mec est dingue et il me fait hurler de rire dans la journée quand je repense à sa gueule et à son fameux coup de boule ! Dingue ce mec !!

Boujou à maman Rado Darling bravo !!
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Jeu 3 Mar - 14:09

True Gritt

Bon film c'est sur. Agreable à regarder
Melange de film de vengeance et de parcours initiatique.
le petit bémol c'est l'histoire de cette fille qui perd son père et qui decide de se venger grace au service d'un vieux marshall bien typé (excellent Jeff Bridges, tout de même) rejoint par un texas rangers (Matt Damon). C'est un peu classique.

avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Zartampion le Jeu 3 Mar - 16:14

Risingboy a écrit:True Gritt

Bon film c'est sur. Agreable à regarder
Melange de film de vengeance et de parcours initiatique.
le petit bémol c'est l'histoire de cette fille qui perd son père et qui decide de se venger grace au service d'un vieux marshall bien typé (excellent Jeff Bridges, tout de même) rejoint par un texas rangers (Matt Damon). C'est un peu classique.


Ce qui m'a surtout frappé, c'est que je n'ai pas l'impression d'avoir vu un film des frères Coen.
Du coup je sais pas encore si j'ai aimé ou pas.
avatar
Zartampion

Messages : 632
Date d'inscription : 20/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Em' le Jeu 3 Mar - 21:03

ramoldane a écrit:Ouais week end détente au programme avec les gamins Eric & Ramzy et "Halal police d'état" Laughing
J'etais le grand père dans la salle entouré d'ados trop lol mais je suis bien marré avec ces 2 couillons pas toujours bien filmés ( mais a quoi bon...) et leur histoire super recherchée. Cesar du meilleur scénario probablement Cool

Un pôte m'a bassiné avec François Damiens tout le week-end alors j'ai vu "Dikkenek" sorte de "Démons de Jesus" en belge. Bien fendard par moments surtout avec ce Damiens clown
Et puis surtout j'ai téléchargé 2 DVD de lui " le tour de France de François l'embrouille" et j'ai pas pu voir le 1 en entier tellement je pleurais de rire et que j'avais mal au bide. Ce mec est odieux avec sa gueule de con , ses lunettes fumées, ses mimiques de bouche et son accent très prononcé, J'adore bounce
Bon je sais il est connu parait-il et je me reveille tard mais bon... Du coup je pense aller voir "Une pure affaire" où il tient le rôle principal et qui sort aujourd'hui...J'en reparlerai sans doute...

disons qu'il explose vraiment en ce moment au ciné en France,
c'était le seul moment drôle de la soirée nullos des César, on peut voir son intervention sur youtube, il vient remettre le cesar du court métrage et fait le mec super dégouté que son film "l'arnacoeur" ne soit pas primé, trop drôle ce Damien!!
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Em' le Jeu 3 Mar - 21:09

je crois me souvenir que Rising n'était pas emballé plus que ça par "le discours d'un roi"
moi j'y suis allée à reculons, pour accompagner ma mère en fait, craignant la fresque historique ou le biopic chiant
au final j'ai adoré ce film!! essentiellement centré sur les relations entre le roi bègue et son thérapeute, j'ai trouvé les dialogues brillants, drôles, puissants dans cette sorte de duel que se livre les deux hommes...
et oscar ultra mérité pour colin Firth, magistral dans son interprétation de la souffrance psychologique...
et putain ouf!!! c'est pas black swan qui a eu l'oscar du meilleur film!!!
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Ven 4 Mar - 13:02

Zartampion a écrit:
Risingboy a écrit:True Gritt

Bon film c'est sur. Agreable à regarder
Melange de film de vengeance et de parcours initiatique.
le petit bémol c'est l'histoire de cette fille qui perd son père et qui decide de se venger grace au service d'un vieux marshall bien typé (excellent Jeff Bridges, tout de même) rejoint par un texas rangers (Matt Damon). C'est un peu classique.


Ce qui m'a surtout frappé, c'est que je n'ai pas l'impression d'avoir vu un film des frères Coen.
Du coup je sais pas encore si j'ai aimé ou pas.

C'est clair que la patte des frêres Cohen est pas evidente. Peut-être que le personnage de Jeff Bridges a une touche cohenienne mais si non...

Pour le discours du roi j'avais pas trouvé ça mauvais du tout mais très bateau, très academique.
C'est un peu comme si le realisateur avait voulu faire un film parfait avec rien qui déborde. Tout est parfaitement bien en place. L'interpretation de Colin Firth est paramétré pour l'oscar, comme le film d'ailleurs. les oscars rafolent de ce genre de film.
Bref, le film est bon mais je suis quand même dubitatif quand l'academie des oscars nous dit que le discours du roi est le meilleur film de l'année 2010.
Le cinema ne doit-il pas essayer d'aller plus loin que la livraison d'une bonne copie ?
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Ven 4 Mar - 13:14

127 heures

J'ai trouvé ça pas trop mal. ça commence bien avec ces magnifiques paysages de cartes postales (au risque de faire bande annonce de syndicat d'initiative) et comme on sait ce qu'il va se passer, une certaine tension se met en place jusqu'à ce fameux incident qui laisse James Franco bloqué.
Ensuite je dois dire que je me suis fait un peu chier par moment. Certains passages sont pas mal comme la montée des eaux. D'autres font un peu publicité (comme lorsqu'il reve de boisson fraiche).
L'acteur a eu de très bonne critique y compris de ceux qui ont rejeté le film. Il se débrouille plutot bien c'est vrai. il est souvent seul à l'ecran et tient le film à lui tout seul.
On se demande quand même si c'est du cinema ou un happening
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Azbinebrozer le Dim 6 Mar - 12:33

Risingboy a écrit:
Zartampion a écrit:
Risingboy a écrit:True Gritt

Bon film c'est sur. Agreable à regarder
Melange de film de vengeance et de parcours initiatique.
le petit bémol c'est l'histoire de cette fille qui perd son père et qui decide de se venger grace au service d'un vieux marshall bien typé (excellent Jeff Bridges, tout de même) rejoint par un texas rangers (Matt Damon). C'est un peu classique.


Ce qui m'a surtout frappé, c'est que je n'ai pas l'impression d'avoir vu un film des frères Coen.
Du coup je sais pas encore si j'ai aimé ou pas.

C'est clair que la patte des frêres Cohen est pas evidente. Peut-être que le personnage de Jeff Bridges a une touche cohenienne mais si non...

Vu True Gritt et ai aimé.

La patte des Coen ? Bon je regrette de ne pas avoir lu le roman, ni avoir gardé en tête le film « 100 dollars pour un sheriff », si jamais je l'ai vu...
Mon enfance a été bercé par les western qui ont eu une influence considérable sur mon âme de poule mouillée !
J'ai souffert de la « déconstruction » du mythe à partir des années 70, tous les thèmes idéalistes du western étant mis à mal. Oui par exemple l'étalage gratuit de la violence à partir des années 70, 80, ou ce vengeur enfermé dans sa seule logique et son mutisme... Autant dire que la lecture que je peux faire de ce film n'est probablement pas la même que celle d'un Rising dont nous apprécions tous ici l'humour au moment de déconstruire les joujous !... Wink

Mais qui sont les frères Coen ? De vrais porteurs d'une culture post-moderne, individualistes dégagés du poids de certaines valeurs ou les témoins souvent hilares de la chute de cette culture ?

Le choix du thème est marqué et « coenien » à mon sens : la vengeance individuelle porte un combat humain plus large : c'est le combat de l'enfance contre l'adulte, le combat du genre féminin contre le masculin, et le combat de la culture contre la brutalité de la bêtise ! Les films des Coen ont toujours eu un questionnement moral sur la violence très fort. Et le thème ici fournit un des ressorts comiques du film : le décalage entre la culture que porte cette fille et le monde qu'elle affronte. Décalage rendu croustillant par le choix pas directement moral du point de la fille mais ici juridique ! Elle accable toutes ses brutes de ses connaissances juridiques au point de les rendre chèvre !... Il y a quelque chose de plus moderne ci que dans un film de années 50. J'aime bien dans le film ce passage progressif d'un monde civilisé à une plongée de plus en plus terrible dans la nature !

Autre point thème du film : la bêtise. Chez les Coen les méchants sont avant tout plus abrutis que les autres ! Car la bêtise y est un trait constant de l'humanité. Et face aux difficultés, elle réapparait vite même chez les « gentils ». Les scènes un peu lourdes de disputes entre le sheriff et le Marshall sous les yeux ébahis de cette enfant plus adulte qu'eux sont la réplique même de 1 000 scènes de John Ford qu'aujourd'hui on n'arrive plus à apprécier aujourd'hui et dans lesquelles nous sommes renvoyés à notre véritable simplicité... C'est un des ressorts comiques du film moins abouti certes.

Voilà comment un Azbine peut aimer ce film qui renoue avec l'esprit d'un Ford, l'esprit du western et à mon sens prolonge l'humour profondément moral des Coen pour tout ce qui a trait à la violence humaine.
Le personnage du tueur dans « No country for old men » reste inoubliable. Le personnage le plus violent incarne à la fois la bêtise de la mécanique humaine et le devoir moral : « respecter sa parole » ce qui l'enferme à nouveau dans sa mécanique...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Mer 9 Mar - 22:44

Azbinebrozer a écrit:
Elle accable toutes ses brutes de ses connaissances juridiques au point de les rendre chèvre !... Il y a quelque chose de plus moderne ci que dans un film de années 50. J'aime bien dans le film ce passage progressif d'un monde civilisé à une plongée de plus en plus terrible dans la nature !

Ouais mais en même temps je trouve que les freres cohen ne se privent pas de la rendre un peu arrogante. Et au final c'est l'une des brutes qui lui sauvent la mise
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Mer 9 Mar - 22:57

Never let me go

des jeunes gens dans une espece d'ecole tenue de main de maitre par Charlotte Rampling
La discipline stricte n'empeche pas la naissance des sentiments amoureux
Jusque là rien d'extraordinaire sauf que ces enfants sont destinés à devenir donneur d'organe. Ils sont même créés dans ce but. Generalement au bout de 3 interventions, ils meurent.

il se degage de ce film un melange de spleen apaisant (paysages calmes, beauté des comediens) et d'horreur evidente vu le propos

Et finalement j'ai pris du plaisir y compris dans les quelques moments d'ennui. un ennui necessaire pour oublier l'histoire et se laisser prendre par le coté melodramatique du film
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Azbinebrozer le Mer 9 Mar - 23:13

Risingboy a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Elle accable toutes ses brutes de ses connaissances juridiques au point de les rendre chèvre !... Il y a quelque chose de plus moderne ci que dans un film de années 50. J'aime bien dans le film ce passage progressif d'un monde civilisé à une plongée de plus en plus terrible dans la nature !

Ouais mais en même temps je trouve que les freres cohen ne se privent pas de la rendre un peu arrogante. Et au final c'est l'une des brutes qui lui sauvent la mise
Oui c'est vrai les portraits et l'opposition sont moins caricaturaux, plus flous.
J'aime bien d'ailleurs le bordel qui s'installe parfois comme cette scène dans la rivière entre elle et le trop méchant béta qui en fait, la ménage en partie, me semble-t-il à ce moment-là ? Par bêtise, commisération momentanée ?

Bon cette opposition certes moins caricaturale je la vois quand même. Le personnage moins dégrossi qui la sauve est quand même bien un "gentil" un shérif. Il est un peu frustre parfois mais en fait comme je l'avais entendu à la radio il porte un effet comique en lui puisqu'il est un cow-boy atypique hyper bavard à un point ! C'est l'anti mâle, l'anti Clint Eastwood et j'ai tellement personnellement eu du mal avec ce personnage taiseux mutique même, qui n'arrive à supporter l'échange et notamment avec la gente féminine qu'à la dernière scène de chacun de ses films (genre encore dans "Un monde presque parfait") que j'ai jubilé à voir ce contre portrait !...
Au final Rising, la brute qui lui sauve la mise est un cow-boy "juste", extrêmement féminin non ?! cheers
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Em' le Jeu 10 Mar - 13:30

Risingboy a écrit:Au delà

construit un peu à la manière de Babel (pour ceux qui l'ont vu), ce film debute par un impressionnant tsunami. Cecile de France sort completement chamboulée de cette experience. La "partie française" de ce film est pas terrible. la quête de cecile de france sur cet "au-delà" m'a laissé indifferent
Par contre les parties americaines et anlaises sont plus interessantes. D'un coté un ex-medium que son metier a rendu solitaire et de l'autre 2 enfants jumeaux dans la tourmente. Evidemment tout ce beau monde va se relier. Là encore la partie française se relie maladroitement alors que c'est beaucoup plus fluide, logique et touchant pour les parties us et uk.

En gros je me demande ce que vient foutre la France dans ce film.

Quelqu'un a vu ce film ? Il a des critiques assez moyenne. Je l'ai quand même trouvé correct.

le problème c'est que la quête de Cécile de france n'est qu'éfleurée, elle repense sans cesse à ses "visions", se renseigne sur ces expériences de "retour à la vie" et ensuite? c'est pas du tout creusé, on la voit juste envoyer voler sa vie d'avant et écrire un bouquin...
à contrario le médium écrasé par le poids, la gravité de son don et l'enfant qui veut rentrer coute que coute en relation avec son jumeau parti brutalement, là c'est fort....
le film manque aussi de rythme, je me suis pas emmerdée à cause de la force du sujet mais limite, on passe d'un personnage à l'autre dans une espèce de ryhtme pesant pour le spectateur...
et je pense que le truc qui m'a le plus gêné c'est la musique: mélancolique, triste comme c'est pas permis, ça vient plomber le film et accentuer une dramaturgie qui n'en a pas besoin, le concerto numéro2 de rachmaninov est le plus sublime qui soit mais franchement dans le film c'était too much: il vient rajouter une couche dispensable de gravité au sujet!!!
bref ça donne un traitement larmoyant et tire-larme à un sujet suffisamment lourd à la base
j'ai pas passé un mauvais moment, c'est du Eastwood quand même, mais le film souffre de maladresses

avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  ramoldane le Lun 14 Mar - 2:05

Pas encore vu le dernier Coen, ça sera pour le printemps du ciné, mais "Une pure affaire" avec mon belge du moment François Damiens geek
Bon déjà ça n'a rien à voir avec le dingo qu'on peut voir dans ses caméras cachées. Là il joue le rôle d'un mari, papa avocat "ordinaire", qui s'emmerde dans ces 3 rôles...C'est ici plutôt une petite comédie amorale ou immorale, légère sur la famille et le couple. Le couple Arbillot/Damiens marche très bien et c'est un portrait assez juste d'une famille honnête de moyenne classe où tout est lisse avant la decouverte d'un sac rempli de coke... 1h30 sympa sans plus
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Girlafraid le Lun 14 Mar - 16:53

Em' a écrit:je crois me souvenir que Rising n'était pas emballé plus que ça par "le discours d'un roi"
moi j'y suis allée à reculons, pour accompagner ma mère en fait, craignant la fresque historique ou le biopic chiant
au final j'ai adoré ce film!! essentiellement centré sur les relations entre le roi bègue et son thérapeute, j'ai trouvé les dialogues brillants, drôles, puissants dans cette sorte de duel que se livre les deux hommes...
et oscar ultra mérité pour colin Firth, magistral dans son interprétation de la souffrance psychologique...
et putain ouf!!! c'est pas black swan qui a eu l'oscar du meilleur film!!!

Salut les jeunes,

J'ai vu "le discours d'un roi" ce weekend. Une légère déception en ce qui me concerne.
En fait, je suis totalement partagée.
J'ai aimé parce que j'ai aimé Colin Firth, que je trouve absolument exceptionnel. Il y a effectivement un véritable travail d'acteur derrière ce rôle et un oscar amplement mérité ! Geoffrey Rush est également très bon. Mais comme le dit Folkie, son personnage est plus "facile" puisque plus sympa (genre : le sauveur du roi).

En revanche, la mise en scène m'a parue lourdingue, vraiment pas fine pour un sou (le pire : au moment où il pète son discours le jour de son courronnement, le défilement des tableaux des anciens rois. Genre "si vous pas tous compris que tous ses ancêtres le regardent et qu'il se doit d'être à la hauteur, on vous l'explique vraiment vraiment trop explicitement !! c'est bon là, z'avez compris ou on remet un tableau ???".)

Une mise en scène convenue donc, lourdingue et un film résolument oscar où te prend par la main où on veut t'emmener... Un film où tu n'as pas besoin de réfléchir mais de bien regarder les images et de bien écouter la BO pour savoir quand tu es ému ou apeuré !!!!

Mais malgré tout ça, la performance de Colin m'a éblouie et finalement, pour moi, elle SAUVE absolument le film. Et je me dis : "pour qu'une performance d'acteur te fasse oublier les lourdeurs d'un film, c'est que bah voilà, y'en a quoi !!!".

J'avais déjà trouvé que Colin méritait l'oscar pour "A single Man", un film que j'ai trouvé éblouissant (au premier sens du terme). Avec Bright Star, ce film était mon préféré de l'année dernière. Un grand merci à Colin donc, acteur formidable et trop longtemps ignoré ! On retiendra un rôle plutôt qu'un film.
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Girlafraid le Lun 14 Mar - 17:10

Ayé, j'ai vu the runaways. Je n'avais pas été forcément ultra tentée au moment où il est sorti, et puis certains amis me l'ont vendu.
Et trop vendu. A tel point que ce film m'a affreusement déçue. Mes attentes étaient probablement bien trop hautes.
J'ai trouvé que ce film était une accumulation de mauvais clichés sur le rock, la défonce, la musique etc.
Même si je partage l'avis d'Em' qui trouve que l'époque est bien retranscrite (l'idole David Bowie, les sexualités qui se troublent et se confondent, les genres également), pour moi the Runaways n'est vraiment pas original et donc ennuyeux à mourir.

Même chose pour la mise en scène. J'ai détesté ce côté "clip" pendant tout le film. Je n'ai pas compté mais le nombre de scènes que je considère de remplissage est considérable ! Je suis sure qu'on perd au moins 15mn, sur in film déjà pas bien long...Et des scènes totalement inutiles.

Bref, le seul point positif pour moi, c'est la performance de Dakota Fanning, en héroïne évanescente et dépassée. J'ai trouvé le manager cliché (le pire de tous) et le reste du groupe inexistant, les querelles de filles ridicules. Bref, de grosses ficelles horribles dans un film qui ne dit strictement RIEN et qui enchaîne les scènes clipées vides de sens.
avatar
Girlafraid

Messages : 367
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Em' le Lun 14 Mar - 19:59

Girlafraid a écrit:
Em' a écrit:je crois me souvenir que Rising n'était pas emballé plus que ça par "le discours d'un roi"
moi j'y suis allée à reculons, pour accompagner ma mère en fait, craignant la fresque historique ou le biopic chiant
au final j'ai adoré ce film!! essentiellement centré sur les relations entre le roi bègue et son thérapeute, j'ai trouvé les dialogues brillants, drôles, puissants dans cette sorte de duel que se livre les deux hommes...
et oscar ultra mérité pour colin Firth, magistral dans son interprétation de la souffrance psychologique...
et putain ouf!!! c'est pas black swan qui a eu l'oscar du meilleur film!!!

Salut les jeunes,

J'ai vu "le discours d'un roi" ce weekend. Une légère déception en ce qui me concerne.
En fait, je suis totalement partagée.
J'ai aimé parce que j'ai aimé Colin Firth, que je trouve absolument exceptionnel. Il y a effectivement un véritable travail d'acteur derrière ce rôle et un oscar amplement mérité ! Geoffrey Rush est également très bon. Mais comme le dit Folkie, son personnage est plus "facile" puisque plus sympa (genre : le sauveur du roi).

En revanche, la mise en scène m'a parue lourdingue, vraiment pas fine pour un sou (le pire : au moment où il pète son discours le jour de son courronnement, le défilement des tableaux des anciens rois. Genre "si vous pas tous compris que tous ses ancêtres le regardent et qu'il se doit d'être à la hauteur, on vous l'explique vraiment vraiment trop explicitement !! c'est bon là, z'avez compris ou on remet un tableau ???".)

Une mise en scène convenue donc, lourdingue et un film résolument oscar où te prend par la main où on veut t'emmener... Un film où tu n'as pas besoin de réfléchir mais de bien regarder les images et de bien écouter la BO pour savoir quand tu es ému ou apeuré !!!!

Mais malgré tout ça, la performance de Colin m'a éblouie et finalement, pour moi, elle SAUVE absolument le film. Et je me dis : "pour qu'une performance d'acteur te fasse oublier les lourdeurs d'un film, c'est que bah voilà, y'en a quoi !!!".

J'avais déjà trouvé que Colin méritait l'oscar pour "A single Man", un film que j'ai trouvé éblouissant (au premier sens du terme). Avec Bright Star, ce film était mon préféré de l'année dernière. Un grand merci à Colin donc, acteur formidable et trop longtemps ignoré ! On retiendra un rôle plutôt qu'un film.

je suis la première à m'agacer de la propension des ricains à servir des films clés en main , où le spectateur n'a fichtre rien à foutre que manger ses pop-corn, s'en prendre plein la vue, voire plein les oreilles et se laisser gagner par l'émotion sur commande....
mais là que nenni, j'ai pas senti ça du tout!! et le coup des portraits de ses prédécesseurs ça m'a fait juste fait marrer, un clin d'oeil amusant pour moi plus qu'un rappel aux spectateurs de la put... de pression qui pèse sur le nouveau roi, c'est vrai que le film insiste beaucoup sur le poids de l'hérédité, du protocole, sur la solennité et la froideur autour de la vie royale mais j'ai trouvé ça bien foutu, en plus y'a de sacrés moyens sur les décors, le palais royal comme si on y était
le petit truc qui m'a gêné c'est peut-être les touches de sentimentalisme too much qui rendaient certaines séquences plus cinoche qu'historique, je pense en effet à la musique qui nous dit parfois quand chialer ou à certains dialogues, ceux de la reine un peu guimauve dans ses remerciements, j'ai pas étudié l'histoire de la cours d'angleterre mais on sait qu'ils ne sont pas éduqués à s'épancher, surtout la reine mère qui, en dehors de ses sourires de gentilles mamie quand elle était agée, était super froide et réputée pour sa dureté, avec la pauvre lady di notamment, LOL
je me suis demandée aussi si le roi était aussi tendre avec ses enfants qu'il y parait dans le film, bref le film est un peu trop mélo par moment,
mais comme tu dis, Colin Firth est tellement magistral que je passe au dessus des petits travers hollywoodiens, et puis les dialogues entre ces deux là sont tellement puissants et intelligents que je le reverrai bien ce film juste pour m'en délecter!
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Lun 14 Mar - 22:28

the fighter

Un bon film sur la difficulté des relations familiales et en particulier fraternelles
il s'agit d'un boxeur, qui tente de percer, entrainer par son frere qui a connu, lui aussi, son heure de gloire. d'ailleurs c'est le heros de la ville. le cadet se rend compte que la reussite sportive est rendue compliqué par cette famille envahissante et ce frêre drogué et quelque peu depassé par les évènements
grosse perf à l'americaine (avec perte de poid) de christian bale qui, du même coup, fais ressortir le jeu plus en retenu de wahlberg

avant l'aube

excellent film avec bacri en directeur d'hostel. un soir il manque de vin. il envoi son fils en chercher mais celui-ci renverse et tue un client sur la route. l'un des employes (vincent rottiers, excellent) surprend leur manigence pour se sortir de cette salle histoire et le film va alors decrire les relations troublantes entre les 2 personnages.
s'ajoute à cela l'apparition de sylvie testud en flic qui va encore venir ajouter de la tension

J'ai vu ces 2 films à la suite et j'ai passer un après-midi magnifique !!!
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Risingboy le Dim 27 Mar - 10:12

Route Irish

Grosse deception. On reprochera ce qu'on veut au cinema us mais pas de trainer en chemin pour raconter leur histoire. Du coup j'ai eu l'impression que Ken Loach n'avait rien à ajouter.
Un type arrive à convaincre son copain de s'engager dans l'armée. il y laisse sa peau et du coup le personnage principal s'en veut et cherche le fin mot de l'histoire. Que s'est-il passer exactement la-bas ?
Ajouter à cela les consequences plus personelles, familiales... de la disparition du soldat. Mais ça decolle pas vraiment.
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Azbinebrozer le Dim 27 Mar - 23:58

Risingboy a écrit:the fighter

Un bon film sur la difficulté des relations familiales et en particulier fraternelles
il s'agit d'un boxeur, qui tente de percer, entrainer par son frere qui a connu, lui aussi, son heure de gloire. d'ailleurs c'est le heros de la ville. le cadet se rend compte que la reussite sportive est rendue compliqué par cette famille envahissante et ce frêre drogué et quelque peu depassé par les évènements
grosse perf à l'americaine (avec perte de poid) de christian bale qui, du même coup, fais ressortir le jeu plus en retenu de wahlberg

avant l'aube

excellent film avec bacri en directeur d'hostel. un soir il manque de vin. il envoi son fils en chercher mais celui-ci renverse et tue un client sur la route. l'un des employes (vincent rottiers, excellent) surprend leur manigence pour se sortir de cette salle histoire et le film va alors decrire les relations troublantes entre les 2 personnages.
s'ajoute à cela l'apparition de sylvie testud en flic qui va encore venir ajouter de la tension

J'ai vu ces 2 films à la suite et j'ai passer un après-midi magnifique !!!
J'ai vu aussi The fighter sur décision unilatérale de ma fiancée pourtant pourvu en beau gosse à la maison !! Shocked

J'ai bien aimé. Je ne savais rien de l'histoire et je ne savais pas quelle tournure prendrait le film entre le film de genre sport et la chronique sociale/familiale dramatique.

Bien sûr ce que j'ai préféré c'est l'ancrage sociale tout à l'honneur d'Hollywood ! Le tableau de ce petit peuple est assez rare. Un détail que j'ai bien aimé c'est la qualité de l'image pendant les grands combats qui ressemble à une image de télé. Donc de moindre qualité ! Et puis je suis pas trop porté sur ça mais là c'est vraiment jubilatoire de regarder ces 2 acteurs jouer les mecs de la base surtout Christian Blade hallucinant !

Sans surprise pour ceux qui l'avaient déjà vu bien crado dans un vieux spielberg...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

:alien: :alien: :alien: :alien: :alien: :alien:

Message  Azbinebrozer le Jeu 31 Mar - 12:47

Vu District 9 hier soir sur canal. C'est sorti l'année dernière.

ça démarre comme un excellent film de SF pas cher mais au propos très dérangeant. La 2ème partie tourne à la série Z film d'action pas plus intéressant que ça (encore un transformer...) un rien poilant peut-être. Le syndrôme Avatar ? 1ère partie ambitieuse, puis 2ème partie pour assurer l’amortissement du budget investi ?
Il reste un film au ton étonnant, porté par un héros parodie de quidam, équilibre instable de bons sentiments et de forfaiture.

Je ne peux que vous recommander ce film afin de vous préparer au mieux à l'arrivée prochaine d'Aliens.
alien
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  john kaltenbrunner le Jeu 31 Mar - 13:02



bon dieu, ça faisait longtemps que je n'avais vu une telle merde. pour le coup ça rehausse très sérieusement le dernier Polanski qui m'avait déçu. ben finalement, c'est un très bon film.

à l'époque de la sortie de ce "mon pote" la bande annonce m'avait assez accroché. j'ai eu la sagesse d'attendre un peu pour le voir à la maison.
dès les premières, on s'est dit que ça partait mal. musique sirupeuse, tubes de l'année tellement entendus à la radio et puis très vite les premiers clichés, la sortie de taule, les retrouvailles avec la famille, la tentation du dernier coup, j'en passe et des meilleurs.
un film à oublier. vite.
avatar
john kaltenbrunner

Messages : 202
Date d'inscription : 06/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://3rocks.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  kissability le Ven 1 Avr - 0:17

john kaltenbrunner a écrit:

bon dieu, ça faisait longtemps que je n'avais vu une telle merde. pour le coup ça rehausse très sérieusement le dernier Polanski qui m'avait déçu. ben finalement, c'est un très bon film.

à l'époque de la sortie de ce "mon pote" la bande annonce m'avait assez accroché. j'ai eu la sagesse d'attendre un peu pour le voir à la maison.
dès les premières, on s'est dit que ça partait mal. musique sirupeuse, tubes de l'année tellement entendus à la radio et puis très vite les premiers clichés, la sortie de taule, les retrouvailles avec la famille, la tentation du dernier coup, j'en passe et des meilleurs.
un film à oublier. vite.

et ouais, le Baer fait aussi de la merde et de plus en plus malheureusement. Crying or Very sad
fini le temps de La Bostella, moi j'vous l'dis!
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  ramoldane le Ven 1 Avr - 14:06

john kaltenbrunner a écrit: pour le coup ça rehausse très sérieusement le dernier Polanski qui m'avait déçu. ben finalement, c'est un très bon film.


Ouais bah moi je l ai trouvé completement raté voire ridicule et exaspérant ce "Ghost writer" de Polanski Twisted Evil
Tout est parfaitement invraisemblable dans ce film, enfin je veux dire dans la façon dont le film avance et non le sujet en lui-même. J'ai rigolé à plusieurs reprises tant le héros trouve sa voie comme par magie, à une vitesse folle au "hasard" des rencontres et tout ça en seulement quelques jours... Tous les personnages sont vides , sonnent creux, n'ont aucune epaisseur et sont à la limite du ridicule à plusieurs reprises ( franchement la représentation du clan de Brosnan le ministre MDR geek ) . Vraiment c'est mauvais du début à la fin alors que cette histoire de vente d'armes, de connivence entre la CIA, des marchands d'arme et des politiciens ( sujet bateau de nos jours...) aurait pu être traité avec un peu plus de panache ou de profondeur. Et pour faire réaliste , heureusement que Polanski fait gagner les méchants à la fin sinon c'était le bide total affraid
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Azbinebrozer le Ven 1 Avr - 15:50

ramoldane a écrit:
john kaltenbrunner a écrit: pour le coup ça rehausse très sérieusement le dernier Polanski qui m'avait déçu. ben finalement, c'est un très bon film.


Ouais bah moi je l ai trouvé completement raté voire ridicule et exaspérant ce "Ghost writer" de Polanski Twisted Evil
Tout est parfaitement invraisemblable dans ce film, enfin je veux dire dans la façon dont le film avance et non le sujet en lui-même. J'ai rigolé à plusieurs reprises tant le héros trouve sa voie comme par magie, à une vitesse folle au "hasard" des rencontres et tout ça en seulement quelques jours... Tous les personnages sont vides , sonnent creux, n'ont aucune epaisseur et sont à la limite du ridicule à plusieurs reprises ( franchement la représentation du clan de Brosnan le ministre MDR geek ) . Vraiment c'est mauvais du début à la fin alors que cette histoire de vente d'armes, de connivence entre la CIA, des marchands d'arme et des politiciens ( sujet bateau de nos jours...) aurait pu être traité avec un peu plus de panache ou de profondeur. Et pour faire réaliste , heureusement que Polanski fait gagner les méchants à la fin sinon c'était le bide total affraid
Ouaih quel contraste mon Ramol' !
Em' aussi n'avait pas trop accroché ayant trop vite senti venir les coups je crois...

Invraisemblable ? oui probable et d'un autre côté quand tu rentres dedans tu ne te poses plus la question du coup, comme dans un Hitchcock ?

Tous les personnages sont vides :
heu je dirais que ça fait partie du thème du film Ramol' :
- pour l'ex premier ministre c'est bien la question de la marionnette
- pour un Goshtwriter c'est sa nature même et c'est un des thèmes fort du film : il prend un costume qui n'est pas le sien et est vampirisé.
- Pour la femme est-elle creuse ou secrète ? C'est le personnage peut-être le plus complexe sur lequel on peut disserter longtemps (on a fait avec fiston et ma femme) : est-elle à la fois manipulatrice, trahie, amoureuse, prête à donner son corps pour réussir ou touchée et cherchant un appui affectif ?... Pour moi un peu tout cela.
Ce sont d'ailleurs plutôt ces 2 thèmes : le nègre vampirisé et celui de la femme secrète faussement passive qui manipule son mari tout en étant amoureuse de lui qui m'ont intrigué. Sur la femme très vite décryptée par Em' j'aimerais bien avoir son avis. Voit-elle un portrait univoque de cette femme ? Lequel ?

"le héros trouve sa voie comme par magie" : je l'ai dit perso j'adore la scène des traces du GPS qui donne la piste.
Et puis celle ultra Hitchkockienne du message qui traverse la salle de réunion publique de main en main...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  ramoldane le Ven 1 Avr - 19:11

Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
john kaltenbrunner a écrit: pour le coup ça rehausse très sérieusement le dernier Polanski qui m'avait déçu. ben finalement, c'est un très bon film.


Ouais bah moi je l ai trouvé completement raté voire ridicule et exaspérant ce "Ghost writer" de Polanski Twisted Evil
Tout est parfaitement invraisemblable dans ce film, enfin je veux dire dans la façon dont le film avance et non le sujet en lui-même. J'ai rigolé à plusieurs reprises tant le héros trouve sa voie comme par magie, à une vitesse folle au "hasard" des rencontres et tout ça en seulement quelques jours... Tous les personnages sont vides , sonnent creux, n'ont aucune epaisseur et sont à la limite du ridicule à plusieurs reprises ( franchement la représentation du clan de Brosnan le ministre MDR geek ) . Vraiment c'est mauvais du début à la fin alors que cette histoire de vente d'armes, de connivence entre la CIA, des marchands d'arme et des politiciens ( sujet bateau de nos jours...) aurait pu être traité avec un peu plus de panache ou de profondeur. Et pour faire réaliste , heureusement que Polanski fait gagner les méchants à la fin sinon c'était le bide total affraid
Ouaih quel contraste mon Ramol' !
Em' aussi n'avait pas trop accroché ayant trop vite senti venir les coups je crois...

Invraisemblable ? oui probable et d'un autre côté quand tu rentres dedans tu ne te poses plus la question du coup, comme dans un Hitchcock ?

Tous les personnages sont vides :
heu je dirais que ça fait partie du thème du film Ramol' :
- pour l'ex premier ministre c'est bien la question de la marionnette
- pour un Goshtwriter c'est sa nature même et c'est un des thèmes fort du film : il prend un costume qui n'est pas le sien et est vampirisé.
- Pour la femme est-elle creuse ou secrète ? C'est le personnage peut-être le plus complexe sur lequel on peut disserter longtemps (on a fait avec fiston et ma femme) : est-elle à la fois manipulatrice, trahie, amoureuse, prête à donner son corps pour réussir ou touchée et cherchant un appui affectif ?... Pour moi un peu tout cela.
Ce sont d'ailleurs plutôt ces 2 thèmes : le nègre vampirisé et celui de la femme secrète faussement passive qui manipule son mari tout en étant amoureuse de lui qui m'ont intrigué. Sur la femme très vite décryptée par Em' j'aimerais bien avoir son avis. Voit-elle un portrait univoque de cette femme ? Lequel ?

"le héros trouve sa voie comme par magie" : je l'ai dit perso j'adore la scène des traces du GPS qui donne la piste.
Et puis celle ultra Hitchkockienne du message qui traverse la salle de réunion publique de main en main...

Bon brozer je veux bien te croire, mais un petit peu alors, parce qu'il fait beau et que j'ai eu mon code de la route aujourd'hui cheers
Mais bon je persiste aussi Laughing
Pour moi Polanski n'a pas fait exprès de créer des personnages vides ou creux, sinon à quoi bon faire un film avec...? Je ne pense pas comme toi sur le thème du film, je pense qu'il a voulu faire un bon thriller politique et dénoncer le cyisme des ventes d'armes qui rapportent des fortunes aux pays les plus puissants et qu'il s'est totalement planté. Pour moi l'histoire de ghost est anecdotique et là pour servir la thèse principale ( sinon autant faire un film sur le statut de ces nègres...). Franchement dès le début, l'entretien d'embauche du ghost writer est loupée et annonce la suite. Je n'y ai pas cru une seconde ! Toutes les relations entre TOUS les personnages du film sont creuses, superficielles, brèves et ne créent aucune empathie ou sentiment du spectateur ( chez moi bien sur). On ne connait rien de la vie d'aucun des personnages si ce n'est la marionette Brosnan et encore là encore c'est creux. Je veux bien t'accorder le fait que c'est justement pour montrer ce coté marionnette même si je trouve ça un peu facile... La femme du Pierce ? Une femme amoureuse qui râle après la secrétaire adultère ? Là encore pas crédible pour un sou chez moi et tellement mal présenté. Imagines tu vraiment une femme si manipulatrice si ambitieuse si puissante ( parce c'est ce que Polanski aurait aimé nous faire voir...) pleurer de jalousie...? Toutes ses scènes sont dignes de desperado housewives Razz J'aurais plutôt vu une bernadette chirac en jeune là dedans!
LEs scènes de magie clown
Le GPS tu as aimé ? Non franchement brozer too much! Et puis il arrive chez le Emmett sans le connaitre, trouve une tonne de courrier au nom de emmett dans la boite, prend une page au hasard sur les 500 du manuscrit et tombe sur la biographie du gars... jocolor Et encore c'est pas fini, il tape sur google et hop il comprend tout cheers TRop fort le ghost alors que les pro de la CIA sont trop teubè même si on peut les croiser au coin de n importe quelle rue dans des voitures aux vitres teintées ou sur des motos noires puissantes pour assassiner les gentils... Aussi la scène du chinois qui donne son bonnet au ghost qui va faire du vélo sous la pluie et qui tombe sur un vieux qui lui explique quasiment tout sur le meurtre du précédent ghost santa Même le gentil ministre Rycard(?) avec son portable perso capable de rien, pas du tout entouré et qui boit des coups en douce dans un café tranquilou. Non mais qu'est ce que c'est que ces personnages...? Le dénouement aussi, un peu bidon quand même...Il a pas pu dire tout ça le précédent ghost avant de se faire buter? Non mais il a eu le temps de l'écrire study
Bon j'arrête là parce qu'en fait je m'enerve tout seul et ne suis pas du tout en accord avec toi en fait Cool
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les films qu'on a vus.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 25 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 19 ... 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum