Festivals d'été

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Azbinebrozer le Sam 29 Aoû - 23:35

Grinderman a écrit:
kissability a écrit:Ils n'ont que ce qu'ils méritent.
je serai bien curieux de savoir ce qu'a donné le concert de Callahan à Rock en Seine. J'veux pas dire que le public de ce festival n'est composé que de jeunes branlotins formatés par MTV et VirginRadio...mais bon, j'crois que j'en suis pas loin. Enfin si, y'a les jeunes bobos qui trouvent ça fun de salir leurs Converse, d'écouter du rock et boire des binouses à deux pas de Paris.
Ben tiens. Sans parler des râclures du Val d'Oise qui se baladent avec des pancartes débiles pirat Basketball
Ouaih bah dis donc doudou fallait déjà pas y croire qu'y buvaient que du jus de fruit !

D'ailleurs c'est pas pour dire mais y'a quand même qu'une belle brochette de tarfiolles sur ce forum ! ça fait combien qu'on s'est pas mis sur la gueule sérieux et je parle pas de crépage de chignon !
Bande de minus ! Amateur de rock indépendant de votre volonté de lopette tiens ! Twisted Evil
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Risingboy le Lun 31 Aoû - 12:09

kissability a écrit:Ils n'ont que ce qu'ils méritent.
je serai bien curieux de savoir ce qu'a donné le concert de Callahan à Rock en Seine. J'veux pas dire que le public de ce festival n'est composé que de jeunes branlotins formatés par MTV et VirginRadio...mais bon, j'crois que j'en suis pas loin. Enfin si, y'a les jeunes bobos qui trouvent ça fun de salir leurs Converse, d'écouter du rock et boire des binouses à deux pas de Paris.

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.
avatar
Risingboy

Messages : 826
Date d'inscription : 10/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Azbinebrozer le Lun 31 Aoû - 12:49

Risingboy a écrit:
kissability a écrit:Ils n'ont que ce qu'ils méritent.
je serai bien curieux de savoir ce qu'a donné le concert de Callahan à Rock en Seine. J'veux pas dire que le public de ce festival n'est composé que de jeunes branlotins formatés par MTV et VirginRadio...mais bon, j'crois que j'en suis pas loin. Enfin si, y'a les jeunes bobos qui trouvent ça fun de salir leurs Converse, d'écouter du rock et boire des binouses à deux pas de Paris.

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.
Ouaih mon Risou je ne suis pas si sûr que ce soit un festival si âgé ! J'y étais il y a 2 ans et déjà bien dans mon rôle de patriarche. Wink

Autre hypothèse qui rejoint des choses esquissées par Matthieu ici, évoqué avec Grindy en MP et évoquées lors de soirées avec potes de ma génération de Az' : y'a-t-il vraiment de grands groupes leaders grands publics qui fédèrent les djeuns ? Il me semble que non et pas de nouveaux courants porteurs bien discernables... Du coup les djeun's se réfugieraient sur des valeurs sures anciennes. ça a toujours été un peu le cas avec le très grand public vers de tels festivals, public pas forcément au fait des tous nouveaux groupes , mais là peut-être encore plus (et je ne vous parle pas du revival Woodstock)...

Après dans les causes de l'absence de grands groupes leaders grands publics et de courants porteurs nouveaux bien repérables seraient à débattre ! Question Quelques idées dont une de Grindy à suivre...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 16:02

Azbinebrozer a écrit:
Risingboy a écrit:
kissability a écrit:Ils n'ont que ce qu'ils méritent.
je serai bien curieux de savoir ce qu'a donné le concert de Callahan à Rock en Seine. J'veux pas dire que le public de ce festival n'est composé que de jeunes branlotins formatés par MTV et VirginRadio...mais bon, j'crois que j'en suis pas loin. Enfin si, y'a les jeunes bobos qui trouvent ça fun de salir leurs Converse, d'écouter du rock et boire des binouses à deux pas de Paris.

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.
Ouaih mon Risou je ne suis pas si sûr que ce soit un festival si âgé ! J'y étais il y a 2 ans et déjà bien dans mon rôle de patriarche. Wink

Autre hypothèse qui rejoint des choses esquissées par Matthieu ici, évoqué avec Grindy en MP et évoquées lors de soirées avec potes de ma génération de Az' : y'a-t-il vraiment de grands groupes leaders grands publics qui fédèrent les djeuns ? Il me semble que non et pas de nouveaux courants porteurs bien discernables... Du coup les djeun's se réfugieraient sur des valeurs sures anciennes. ça a toujours été un peu le cas avec le très grand public vers de tels festivals, public pas forcément au fait des tous nouveaux groupes , mais là peut-être encore plus (et je ne vous parle pas du revival Woodstock)...

Après dans les causes de l'absence de grands groupes leaders grands publics et de courants porteurs nouveaux bien repérables seraient à débattre ! Question Quelques idées dont une de Grindy à suivre...
Ouais, moi je couperais la poire en deux. C'est vrai que des Prodigy, Madness, Oasis, c'est des artistes dont les heures de gloire sont plutôt derrière, et donc a priori des artistes qui parlent plus aux plus de trente ans qu'au moins de vingt-cinq. Après, ça reflète aussi la tendance des organisateurs de gros festivals qui ont besoin de têtes d'affiche à forte notoriété pour remplir. De plus pour remplir, faut pas se priver d'un public plus qu'un autre, et ça fait un moment que les festivals ne visent plus une classe d'âge unique, pour la bonne raison que ce sont des événements culturels traditionnels d'été comme les autres. Alors Oasis et prodigy d'un côté, MGMT et Bloc Party de l'autre, question de consensus.
Après, pour ce qui est de savoir s'il y a de grands groupes leaders auprès des jeunes aujourd'hui, moi je trouve qu'il n'y en a pas eu depuis Nirvana, donc près de vingt ans. Depuis, on a eu Radiohead, Oasis et Blur, Bjork, Muse, Coldplay, qui ont eu, et continuent pour certains, d'avoir un succès de masse, mais aucun n'a gardé une côte d'amour aussi importante aussi bien chez les fans de rock indé qu'auprès du grand public. Est-ce que pour autant le fait qu'il n'y en ait pas eu depuis est une preuve de la faiblesse de la création musicale ? Non, je ne pense pas, c'est juste que, par moments, il se passe quelque chose d'un peu irrationnel entre un groupe et le public, quelles que soient les qualités du groupe. Enfin, qu'il n'y ait pas de genres très identifiés et porteurs aujourd'hui, ça c'est certain, et c'est en partie dû à l'influence de plus en plus restreinte des grosses maisons de disques sur la production. Est-ce un bien ou un mal, moi je réponds un bien sans hésiter. Mais évidemment, ça contribue aussi à éclater encore plus les goûts du public...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  kissability le Lun 31 Aoû - 16:11

Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 16:28

kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  beachboy le Lun 31 Aoû - 18:14

Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
avatar
beachboy

Messages : 834
Date d'inscription : 14/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://mavielamentable.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  kissability le Lun 31 Aoû - 19:54

en effet, on a l'impression que c'est de plus en plus difficile pour un groupe de durer, les chances qu'il a de faire une vraie carrière s'amenuisent. La musique, aujourd'hui se consomme vite et mal, un peu comme la bouffe.
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 20:08

beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Em' le Lun 31 Aoû - 20:20

Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 20:36

Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  beachboy le Lun 31 Aoû - 20:58

Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

C'est peut-être là, le problème, quel album en 2009(pourtant une bonne année) a déchainé les passions ? Animal Collective ? Grizzly Bear ? Bill Callahan ? Certes, on en a bcp parlé, c'est des disques majeurs de cette année mais au final, combien en ont-ils vendu ?
avatar
beachboy

Messages : 834
Date d'inscription : 14/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://mavielamentable.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Em' le Lun 31 Aoû - 21:27

Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
avatar
Em'

Messages : 3758
Date d'inscription : 22/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 22:14

beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

C'est peut-être là, le problème, quel album en 2009(pourtant une bonne année) a déchainé les passions ? Animal Collective ? Grizzly Bear ? Bill Callahan ? Certes, on en a bcp parlé, c'est des disques majeurs de cette année mais au final, combien en ont-ils vendu ?
Ca, c'est pas nouveau. Il est très rare qu'un album qui fait l'unanimité critique devienne aussi un très gros succès commercial...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  beachboy le Lun 31 Aoû - 22:22

Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

C'est peut-être là, le problème, quel album en 2009(pourtant une bonne année) a déchainé les passions ? Animal Collective ? Grizzly Bear ? Bill Callahan ? Certes, on en a bcp parlé, c'est des disques majeurs de cette année mais au final, combien en ont-ils vendu ?
Ca, c'est pas nouveau. Il est très rare qu'un album qui fait l'unanimité critique devienne aussi un très gros succès commercial...

Certes mais c'est particulièrement flagrant depuis quelques années. A part Radiohead et 2, 3 autres, y a vraiment aucun groupe qui peut exciter tout le monde en même temps.
avatar
beachboy

Messages : 834
Date d'inscription : 14/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://mavielamentable.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 22:30

Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
Parce qu'avant y'avait pas de tournées ? Ceux qui font honnêtement le boulot, ils font des tournées plus longues, mais est-ce mieux pour eux ? Quant à ceux qui veulent remplir les caisses comme tu dis, ils sortent des disques pour avoir un prétexte à faire des concerts pour lesquels on te fait raquer un max'. Honnêtement je ne suis pas sûr que ce soit sur cet aspect qu'on ait obtenu un bénéfice. Moi le bénéfice je le vois sur la création qui est plus libre et diverse car moins dépendantes de la dictature des grosses maisons de disques. En revanche après y'a un fossé qui se creuse entre ceux à qui on donne des moyens démentiels pour faire des concerts pompier à prix exhorbitants et ceux qui font avec les moyens du bord en essayant de faire un maximum de dates. Quand Dominique A a quitté Virgin par exemple, et a sorti "L'horizon" chez Olympic, il a enchaîné avec 50 dates avant l'été, puis il a fait quelques festivals, puis à l'automne, il en a repris pour trente ou quarante dates. Un type comme lui, il le fait de bonne grâce parce qu'il croit en ce qu'il fait, mais au final, il se retrouve sur les genoux. Combien de temps on peut faire ça ?
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  rado le Lun 31 Aoû - 22:50

You did it again my friends, mais là je crois qu'on a battu le record du plus long quote Very Happy
avatar
rado

Messages : 3186
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  beachboy le Lun 31 Aoû - 22:52

rado a écrit:You did it again my friends, mais là je crois qu'on a battu le record du plus long quote Very Happy

Chiche qu'on fait mieux ? Basketball
avatar
beachboy

Messages : 834
Date d'inscription : 14/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://mavielamentable.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Grinderman le Lun 31 Aoû - 23:23

rado a écrit:You did it again my friends, mais là je crois qu'on a battu le record du plus long quote Very Happy
Le plus dôle c'est qu'au moment de mon dernier post, je ms suis dit "tiens, ça va faire râler rado". Et là, vlan, tu postes pour relever la longueur du quote. Tes 29 ans te valent rien rado, te voilà la radoteuse du forum Basketball Basketball
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Apérotsmisse le Lun 31 Aoû - 23:32

Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
Parce qu'avant y'avait pas de tournées ? Ceux qui font honnêtement le boulot, ils font des tournées plus longues, mais est-ce mieux pour eux ? Quant à ceux qui veulent remplir les caisses comme tu dis, ils sortent des disques pour avoir un prétexte à faire des concerts pour lesquels on te fait raquer un max'. Honnêtement je ne suis pas sûr que ce soit sur cet aspect qu'on ait obtenu un bénéfice. Moi le bénéfice je le vois sur la création qui est plus libre et diverse car moins dépendantes de la dictature des grosses maisons de disques. En revanche après y'a un fossé qui se creuse entre ceux à qui on donne des moyens démentiels pour faire des concerts pompier à prix exhorbitants et ceux qui font avec les moyens du bord en essayant de faire un maximum de dates. Quand Dominique A a quitté Virgin par exemple, et a sorti "L'horizon" chez Olympic, il a enchaîné avec 50 dates avant l'été, puis il a fait quelques festivals, puis à l'automne, il en a repris pour trente ou quarante dates. Un type comme lui, il le fait de bonne grâce parce qu'il croit en ce qu'il fait, mais au final, il se retrouve sur les genoux. Combien de temps on peut faire ça ?
C'est clair!
avatar
Apérotsmisse

Messages : 250
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 84
Localisation : Vous êtes ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  rado le Lun 31 Aoû - 23:33

Grinderman a écrit:
rado a écrit:You did it again my friends, mais là je crois qu'on a battu le record du plus long quote Very Happy
Le plus dôle c'est qu'au moment de mon dernier post, je ms suis dit "tiens, ça va faire râler rado".
Beh tu vois qu'on se connaît bien! Very Happy
Grinderman a écrit:Et là, vlan, tu postes pour relever la longueur du quote.
Quoi quoi, moi j'ai pas quoté...Donc que ca te plaise ou pas, j'ai pas contribué à votre compétition...Mais de toute facon je fais pas assez fort moi... Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
rado

Messages : 3186
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  rado le Lun 31 Aoû - 23:34

Apérotsmisse a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
Parce qu'avant y'avait pas de tournées ? Ceux qui font honnêtement le boulot, ils font des tournées plus longues, mais est-ce mieux pour eux ? Quant à ceux qui veulent remplir les caisses comme tu dis, ils sortent des disques pour avoir un prétexte à faire des concerts pour lesquels on te fait raquer un max'. Honnêtement je ne suis pas sûr que ce soit sur cet aspect qu'on ait obtenu un bénéfice. Moi le bénéfice je le vois sur la création qui est plus libre et diverse car moins dépendantes de la dictature des grosses maisons de disques. En revanche après y'a un fossé qui se creuse entre ceux à qui on donne des moyens démentiels pour faire des concerts pompier à prix exhorbitants et ceux qui font avec les moyens du bord en essayant de faire un maximum de dates. Quand Dominique A a quitté Virgin par exemple, et a sorti "L'horizon" chez Olympic, il a enchaîné avec 50 dates avant l'été, puis il a fait quelques festivals, puis à l'automne, il en a repris pour trente ou quarante dates. Un type comme lui, il le fait de bonne grâce parce qu'il croit en ce qu'il fait, mais au final, il se retrouve sur les genoux. Combien de temps on peut faire ça ?
C'est clair!
I love it! Very Happy
avatar
rado

Messages : 3186
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Apérotsmisse le Lun 31 Aoû - 23:51

rado a écrit:
Apérotsmisse a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
Parce qu'avant y'avait pas de tournées ? Ceux qui font honnêtement le boulot, ils font des tournées plus longues, mais est-ce mieux pour eux ? Quant à ceux qui veulent remplir les caisses comme tu dis, ils sortent des disques pour avoir un prétexte à faire des concerts pour lesquels on te fait raquer un max'. Honnêtement je ne suis pas sûr que ce soit sur cet aspect qu'on ait obtenu un bénéfice. Moi le bénéfice je le vois sur la création qui est plus libre et diverse car moins dépendantes de la dictature des grosses maisons de disques. En revanche après y'a un fossé qui se creuse entre ceux à qui on donne des moyens démentiels pour faire des concerts pompier à prix exhorbitants et ceux qui font avec les moyens du bord en essayant de faire un maximum de dates. Quand Dominique A a quitté Virgin par exemple, et a sorti "L'horizon" chez Olympic, il a enchaîné avec 50 dates avant l'été, puis il a fait quelques festivals, puis à l'automne, il en a repris pour trente ou quarante dates. Un type comme lui, il le fait de bonne grâce parce qu'il croit en ce qu'il fait, mais au final, il se retrouve sur les genoux. Combien de temps on peut faire ça ?
C'est clair!
I love it! Very Happy

En substance, çà dit quoi? Parce que je veux bien faire un effort pour allonger la liste des quote, mais de là à lire ce qui se dit, ma gentillesse a ses limites.
avatar
Apérotsmisse

Messages : 250
Date d'inscription : 05/08/2009
Age : 84
Localisation : Vous êtes ici

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Azbinebrozer le Mar 1 Sep - 9:11

Apérotsmisse a écrit:
rado a écrit:
Apérotsmisse a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
Em' a écrit:
Grinderman a écrit:
beachboy a écrit:
Grinderman a écrit:
kissability a écrit:
Risingboy a écrit:

Je crois que Rock en seine est pas vraiment un festival pour jeune. Entre Oasis, Madness, FNM, Prodigy, offspring, Callahan, Tiersen, Macy gray... C'est plutôt pour leurs pères. D'ailleurs il y a une garderie d'enfant à l'entrée. C'est assez drôle.
Pratique pour ceux qui savent pas quoi faire de leur gosse. Comme chez Ikea.

j'veux bien croire que ce festival parisien est loin de l'ambiance festoch' hardcore boueux, sale et méchant de DOUR, par ex (cest juste une image, hein). Là, c'est propre, ça se termine à 00h00 (normal, à cause du bruit), les gens reviennent de vacances et s'offrent une petite détente avant la reprise du boulot. Le succès d'un festival de ce genre, ce sont les têtes d'affiche. Aujourd'hui, on recycle à tout va. Les 80's on commence à en voir le bout, par contre, les 90's, c'est le tout début et ça a l'air de marcher plutôt bien, en tout cas, ça fait venir les gens. RES, c'était déjà une grosse machine à ses tout débuts, aujourd'hui, ça l'est encore plus. Une affiche avec du lourd de chez lourd pour assurer son succès, le genre de truc qui m'intéresse moyen.
A la différence près quand même, à propos du recyclage, que Oasis et Prodigy ont sorti de nouveaux albums y'a pas très longtemps...

Si seulement ils avaient pu s'abstenir !

Concernant les affiches des festivals cet été, la palette musicale actuelle est tellement éclatée, les courants sont si nombreux et la concurrence si forte que les organisateurs ne peuvent plus se permettre de prendre de risque. Pour les groupes actuels, ça devient injouable de s'installer, de prendre le temps de progresser en studio ou sur scène, il faut être au top tout de suite, je trouve ça d'ailleurs extrèmement courageux de se lancer dans les années 2000 avec un projet ambitieux. C'est quand même extraodinaire qu'en 2009, les festivaliers (plutôt jeunes) donc, soient plus excités par la venue de MBV après 17 ans de silence que Grizzly Bear, auteur d'un album magnifique cette année.
Ben niveau festivals, la surenchère appelle la surenchère. Tous les organisateurs de festivals dénoncent l'explosion des cachets demandés par les artistes pour y participer, mais du coup ils préfèrent programmer de grosses têtes d'affiche pour être plus sûrs d'attirer du monde. Et quand par-dessus s'installe un mastodonte du style Live nation qui met la main sur de plus en plus de festivals, ben la logique devient de programmer des gros partout, même si musicalement ils sentent le moisi, de jouer sur les come-backs, etc... au détriment de la prise de risque. La manne de l'industrie s'est déplacée : les ventes de disques s'étiolent, les maisons de disques n'ont plus la main, du coup c'est sur le live que tout se reporte. Jusqu'à la nouvelle explosion...

ça c'est la conséquence appréciable de la mort à petit feu du support cd, n'empêche ça pousse au c.. les artistes et les ramènent à leurs fondamentaux
pour ce qui est de Live NAtion je ne sais pas si il faut en avoir aussi peur, ça marche pas à tout les coup comme avec le main square qui a dû casser ses prix
Je ne suis pas sûr que les fondamentaux d'un artiste soient uniquement la scène, car après tout, le disque c'est le résultat de leur création, et créer, c'est à mon avis aussi fondamental que se produire en public. Après pour Live nation, la question n'est pas d'en avoir peur, mais simplement de constater qu'à partir du moment où une entité atteint une position dominante dans un secteur, la diversité en pâtit. D'ailleurs les têtes d'affiche des festivals cet été n'étaient en majorité pas des artistes qui ont déchaîné les passions avec leurs albums récents...

ouais je voulais dire surtout que devoir partir à présent sur les routes pour remplir les caisses c'est pas une mauvaise chose...
bon je ne sais plus où j'ai lu ça, peut-être dans teknikart, et j'ai oublié son nom, mais une structure nouvelle de gestion des droits et de la scène des artistes est en train de se monter et vient marcher sur les plates-bandes de Live Nation
Parce qu'avant y'avait pas de tournées ? Ceux qui font honnêtement le boulot, ils font des tournées plus longues, mais est-ce mieux pour eux ? Quant à ceux qui veulent remplir les caisses comme tu dis, ils sortent des disques pour avoir un prétexte à faire des concerts pour lesquels on te fait raquer un max'. Honnêtement je ne suis pas sûr que ce soit sur cet aspect qu'on ait obtenu un bénéfice. Moi le bénéfice je le vois sur la création qui est plus libre et diverse car moins dépendantes de la dictature des grosses maisons de disques. En revanche après y'a un fossé qui se creuse entre ceux à qui on donne des moyens démentiels pour faire des concerts pompier à prix exhorbitants et ceux qui font avec les moyens du bord en essayant de faire un maximum de dates. Quand Dominique A a quitté Virgin par exemple, et a sorti "L'horizon" chez Olympic, il a enchaîné avec 50 dates avant l'été, puis il a fait quelques festivals, puis à l'automne, il en a repris pour trente ou quarante dates. Un type comme lui, il le fait de bonne grâce parce qu'il croit en ce qu'il fait, mais au final, il se retrouve sur les genoux. Combien de temps on peut faire ça ?
C'est clair!
I love it! Very Happy

En substance, çà dit quoi? Parce que je veux bien faire un effort pour allonger la liste des quote, mais de là à lire ce qui se dit, ma gentillesse a ses limites.
Cessez de parlez dans le désert ! Ecoutez y Ali Farka Touré
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Azbinebrozer le Mar 1 Sep - 9:18

La guitare de Dave Longstreth du Dirty projectors est-elle en forme de Captain Coeur-de-boeuf ou Ali Farkaienne ?
Ici c'est plutôt la kora qui semble influencer...

avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Festivals d'été

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum