Andrew Bird: on y va ou pas?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  riigolax le Mer 4 Fév - 8:17

Tu peux même éviter de bouger ton cul à Bruxelles

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=100059244
avatar
riigolax

Messages : 810
Date d'inscription : 28/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://riigolax.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Mer 4 Fév - 20:46

riigolax a écrit:Tu peux même éviter de bouger ton cul à Bruxelles

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=100059244

Toi aussi tu te lèves tôt mais pas pour poster des conneries de mon genre Shocked merci bien riigolax !!
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Jeu 5 Fév - 13:30

riigolax a écrit:Tu peux même éviter de bouger ton cul à Bruxelles

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=100059244

Ca me désole de l'avouer...mais ce concert d'andrew bird n'est pas fameux Crying or Very sad Y a beaucoup d'approximations dans les interpretations, trop d'impro mal maitrisées, un andrew bird en petite forme qui veut trop en faire et des musiciens qui ne jouent pas ensemble par moments Rolling Eyes Je l'ai déjà vu 2 fois sur scène et à chaque fois, le même sentiment mitigé par rapport aux chansons enregistrées en studio qui elles me ravissent... Suspect
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  kissability le Jeu 5 Fév - 15:12

ramoldane a écrit:
riigolax a écrit:Tu peux même éviter de bouger ton cul à Bruxelles

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=100059244

Ca me désole de l'avouer...mais ce concert d'andrew bird n'est pas fameux Crying or Very sad Y a beaucoup d'approximations dans les interpretations, trop d'impro mal maitrisées, un andrew bird en petite forme qui veut trop en faire et des musiciens qui ne jouent pas ensemble par moments Rolling Eyes Je l'ai déjà vu 2 fois sur scène et à chaque fois, le même sentiment mitigé par rapport aux chansons enregistrées en studio qui elles me ravissent... Suspect

même sentiment mitigé quand je l'avais vu en 2007. Suis un peu resté sur ma faim.
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Jeu 5 Fév - 18:34

kissability a écrit:
ramoldane a écrit:
riigolax a écrit:Tu peux même éviter de bouger ton cul à Bruxelles

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=100059244

Ca me désole de l'avouer...mais ce concert d'andrew bird n'est pas fameux Crying or Very sad Y a beaucoup d'approximations dans les interpretations, trop d'impro mal maitrisées, un andrew bird en petite forme qui veut trop en faire et des musiciens qui ne jouent pas ensemble par moments Rolling Eyes Je l'ai déjà vu 2 fois sur scène et à chaque fois, le même sentiment mitigé par rapport aux chansons enregistrées en studio qui elles me ravissent... Suspect

même sentiment mitigé quand je l'avais vu en 2007. Suis un peu resté sur ma faim.
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  kissability le Jeu 5 Fév - 22:51

Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect
avatar
kissability
Admin

Messages : 3620
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesdeserteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Ven 6 Fév - 0:56

kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 6:40

ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 10:17

Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 12:53

Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 13:11

Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
Disons qu'en gros entre "Nomenclature" et "Anonanimal", l'alternance de mini morceaux anecdotiques et d'autres assez longs, le tout sur le même tempo fait qu'on perd un peu le fil du disque, car tout se ressemble un peu et on ne sait plus où commence ou finit un morceau. L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Ven 6 Fév - 16:07

Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
Disons qu'en gros entre "Nomenclature" et "Anonanimal", l'alternance de mini morceaux anecdotiques et d'autres assez longs, le tout sur le même tempo fait qu'on perd un peu le fil du disque, car tout se ressemble un peu et on ne sait plus où commence ou finit un morceau. L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.

Ouais... Suspect Moi je le trouve totalement abouti cet album, sans faiblesse et sans longueur et puis tous ces gorin, cassaveti ou autre burgel ne m'interessent pas, je ne lis plus aucune critique depuis de nombreuses années... Sleep Le seul veritable critique qui m'influence est mon poil de bras. S'il se herisse, si mon corps s'electrise alors je mets 5 etoiles à l'album d'où qu'il vient cheers Il ne suffit pas de savoir ecrire une chronique avec de belles phrases pour apprécier une musique et être légitime !
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 16:34

ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
Disons qu'en gros entre "Nomenclature" et "Anonanimal", l'alternance de mini morceaux anecdotiques et d'autres assez longs, le tout sur le même tempo fait qu'on perd un peu le fil du disque, car tout se ressemble un peu et on ne sait plus où commence ou finit un morceau. L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.

Ouais... Suspect Moi je le trouve totalement abouti cet album, sans faiblesse et sans longueur et puis tous ces gorin, cassaveti ou autre burgel ne m'interessent pas, je ne lis plus aucune critique depuis de nombreuses années... Sleep Le seul veritable critique qui m'influence est mon poil de bras. S'il se herisse, si mon corps s'electrise alors je mets 5 etoiles à l'album d'où qu'il vient cheers Il ne suffit pas de savoir ecrire une chronique avec de belles phrases pour apprécier une musique et être légitime !
Une chronique n'est légitime que si elle traite bien du disque dont il est question, et sans arrière-pensées. Après le nom, on s'en fout. Ici, c'était Gorin, eh ben disons que, comme d'autres, il fait parfois des chroniques où tu sens que ce qui prime c'est de parler d'un truc qui fait l'actu et qu'il est plus motivé pour donner un point de vue général que pour parler de l'artiste en question. Là, concernant Andrew Bird, je pense qu'il s'intéresse sincèrement à lui, donc sa chronique mérite d'être lue. Mais c'est ponctuel. On aimerait parfois se convaincre qu'il y a parmi les chroniqueurs des gens avec qui on partage une communion de pensée, mais ça existe pas vraiment, pour la simple raison qu'un chroniqueur ne fait jamais tout par goût ou par envie de parler d'un disque. Faut savoir faire le tri, c'est tout.
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 17:16

Grinderman a écrit:
ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
Disons qu'en gros entre "Nomenclature" et "Anonanimal", l'alternance de mini morceaux anecdotiques et d'autres assez longs, le tout sur le même tempo fait qu'on perd un peu le fil du disque, car tout se ressemble un peu et on ne sait plus où commence ou finit un morceau. L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.

Ouais... Suspect Moi je le trouve totalement abouti cet album, sans faiblesse et sans longueur et puis tous ces gorin, cassaveti ou autre burgel ne m'interessent pas, je ne lis plus aucune critique depuis de nombreuses années... Sleep Le seul veritable critique qui m'influence est mon poil de bras. S'il se herisse, si mon corps s'electrise alors je mets 5 etoiles à l'album d'où qu'il vient cheers Il ne suffit pas de savoir ecrire une chronique avec de belles phrases pour apprécier une musique et être légitime !
Une chronique n'est légitime que si elle traite bien du disque dont il est question, et sans arrière-pensées. Après le nom, on s'en fout. Ici, c'était Gorin, eh ben disons que, comme d'autres, il fait parfois des chroniques où tu sens que ce qui prime c'est de parler d'un truc qui fait l'actu et qu'il est plus motivé pour donner un point de vue général que pour parler de l'artiste en question. Là, concernant Andrew Bird, je pense qu'il s'intéresse sincèrement à lui, donc sa chronique mérite d'être lue. Mais c'est ponctuel. On aimerait parfois se convaincre qu'il y a parmi les chroniqueurs des gens avec qui on partage une communion de pensée, mais ça existe pas vraiment, pour la simple raison qu'un chroniqueur ne fait jamais tout par goût ou par envie de parler d'un disque. Faut savoir faire le tri, c'est tout.
J'aime bien Gorin moi, il en fait pas trop dans sa chronique.
Mais sur ce coup c'est vrai que le Ramol' c'est du bon aussi : oui comme tu l'as dit un truc vraiment curieux ce sont les structures des morceaux vraiment surprenantes. Le ton et les couleurs mélodiques peuvent paraitre un peu proches donc monotones sur la longue. Mais la forme des morceaux c'est vraiment un pur plaisir et pour reprendre un angle déjà proposé ici, celui du classicisme on a une forme de distanciation, de léger détachement lié à cette liberté formelle qui allège la douce mélancolie.
Alors à ce titre j'aime beaucoup "Nomenclature". "Anonanimal" ok est plus léger et à la structure assez incertaine, mais je l'échange contre pas mal de Sufjans Stevens... Razz

(Ah cette ambiance ça va prendre je la sens venir ! ;- )
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 17:40

Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
ramoldane a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:
kissability a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Un truc qui ne me laisse pas mitigé c'est la bonne foi de ce Ramoldane ! C'est bô !

...quand même tout de même, si y continue à bosser comme ça y risque pas de devenir d'un banal ce garçon ? Laughing

j'crois plutôt qu'il prépare son séjour chez toi: Propre, poli et sobre. Faut pas faire peur au gamin qu'il doit se dire Suspect

J'ai toujours été poli voire timide mais pour le reste... drunken Et puis le brozer je me méfie... Un mec qui joue au tennis à 2 mains des 2 cotés...ça sent l'embrouilleur à la santoro scratch D'ailleurs son commentaire sur andrew bird et ma bonne foi Suspect scratch
Attention mon Ramol' je prends la balle de plus en plus tôt !
vers 4h39 !
Par contre embrouilleur me faut mon stock de bonne foi du mois pour pas nier ! Wink
Bon comment chauffer un peu l'ambiance ? Cassavetti ne mets que 3 T au dernier A. Bird inégal selon lui... inégal lui-même ! Razz
C'est pas Cassavetti, c'est Gorin qui fit la chronique d'Andrew Bird. Et sur le coup, je seraias assez d'accord, l'album est globalement bien, très bien parfois, mais avec quelques longueurs...
Ouaih Grindy c'est le Gorin ! désolé.
Des longueurs ? quels titres ? répétition d'ambiance ? Quoi d'autres ? Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !
Disons qu'en gros entre "Nomenclature" et "Anonanimal", l'alternance de mini morceaux anecdotiques et d'autres assez longs, le tout sur le même tempo fait qu'on perd un peu le fil du disque, car tout se ressemble un peu et on ne sait plus où commence ou finit un morceau. L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.

Ouais... Suspect Moi je le trouve totalement abouti cet album, sans faiblesse et sans longueur et puis tous ces gorin, cassaveti ou autre burgel ne m'interessent pas, je ne lis plus aucune critique depuis de nombreuses années... Sleep Le seul veritable critique qui m'influence est mon poil de bras. S'il se herisse, si mon corps s'electrise alors je mets 5 etoiles à l'album d'où qu'il vient cheers Il ne suffit pas de savoir ecrire une chronique avec de belles phrases pour apprécier une musique et être légitime !
Une chronique n'est légitime que si elle traite bien du disque dont il est question, et sans arrière-pensées. Après le nom, on s'en fout. Ici, c'était Gorin, eh ben disons que, comme d'autres, il fait parfois des chroniques où tu sens que ce qui prime c'est de parler d'un truc qui fait l'actu et qu'il est plus motivé pour donner un point de vue général que pour parler de l'artiste en question. Là, concernant Andrew Bird, je pense qu'il s'intéresse sincèrement à lui, donc sa chronique mérite d'être lue. Mais c'est ponctuel. On aimerait parfois se convaincre qu'il y a parmi les chroniqueurs des gens avec qui on partage une communion de pensée, mais ça existe pas vraiment, pour la simple raison qu'un chroniqueur ne fait jamais tout par goût ou par envie de parler d'un disque. Faut savoir faire le tri, c'est tout.
J'aime bien Gorin moi, il en fait pas trop dans sa chronique.
Mais sur ce coup c'est vrai que le Ramol' c'est du bon aussi : oui comme tu l'as dit un truc vraiment curieux ce sont les structures des morceaux vraiment surprenantes. Le ton et les couleurs mélodiques peuvent paraitre un peu proches donc monotones sur la longue. Mais la forme des morceaux c'est vraiment un pur plaisir et pour reprendre un angle déjà proposé ici, celui du classicisme on a une forme de distanciation, de léger détachement lié à cette liberté formelle qui allège la douce mélancolie.
Alors à ce titre j'aime beaucoup "Nomenclature". "Anonanimal" ok est plus léger et à la structure assez incertaine, mais je l'échange contre pas mal de Sufjans Stevens... Razz

(Ah cette ambiance ça va prendre je la sens venir ! ;- )
Ah ah, trop facile Brozer, pas assez frontal. Si tu veux lancer une comparaison, disons que Bird est effectivement plus classique dans son écriture avec ce petit côté désuet de prime abord (les sifflements notamment) mais qu'il a réussi à imposer comme un élément distinctif et tout à fait convaincant. Stevens est plus baroque ou alors carrément dépouillé. Mais tous deux ont avant tout en commun le talent de composition et la modestie.
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Ven 6 Fév - 17:55

Je viens de lire la chronique de gorin sur leur site, c'est vrai qu'elle n'est pas si mauvaise que ça. On sent qu'il n'est pas loin de "claironner" son amour pour cet album mais que quelque chose le retient, sans qu'il puisse nous dire quoi...Peut être qu'il n'est pas assez rock'n'roll le andrew et son look de gendre ideal retranché dans sa ferme du michigan... scratch Pour en revenir à la forme des morceaux, moi je ne retiens pas ça en premier, mais plutôt le simple plaisir de l'ecoute. Après oui, analyser un peu plus en profondeur ses chansons, leurs structures peu communes augmentent chez moi l'admiration. Peut être aussi le fait qu'il siffle, qu'il utilise son violon comme point de départ provoquent ce sentiment d'admiration à l'ecoute d'un univers intime et original qu'on ne ressent que chez peu d'artistes...
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 18:14

Grinderman a écrit:
Ah ah, trop facile Brozer, pas assez frontal. Si tu veux lancer une comparaison, disons que Bird est effectivement plus classique dans son écriture avec ce petit côté désuet de prime abord (les sifflements notamment) mais qu'il a réussi à imposer comme un élément distinctif et tout à fait convaincant. Stevens est plus baroque ou alors carrément dépouillé. Mais tous deux ont avant tout en commun le talent de composition et la modestie.
Légèreté ou naïveté ?
Sur l'ensemble je trouve qu'Andrew Bird creusent plus profond harmoniquement
mais avec une grande légèreté d'écriture forme des morceaux, ton... Stevens j'ai du mal avec des boucles plus naïves harmoniquement malgré la déco luxuriante les breaks subtils etc...
Bird c'est du Glenmorangie, Stevens du thé de Noël ?

y est ça va prendre...
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 18:21

Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Ah ah, trop facile Brozer, pas assez frontal. Si tu veux lancer une comparaison, disons que Bird est effectivement plus classique dans son écriture avec ce petit côté désuet de prime abord (les sifflements notamment) mais qu'il a réussi à imposer comme un élément distinctif et tout à fait convaincant. Stevens est plus baroque ou alors carrément dépouillé. Mais tous deux ont avant tout en commun le talent de composition et la modestie.
Légèreté ou naïveté ?
Sur l'ensemble je trouve qu'Andrew Bird creusent plus profond harmoniquement
mais avec une grande légèreté d'écriture forme des morceaux, ton... Stevens j'ai du mal avec des boucles plus naïves harmoniquement malgré la déco luxuriante les breaks subtils etc...
Bird c'est du Glenmorangie, Stevens du thé de Noël ?

y est ça va prendre...
Alors noël dernier, j'ai découvert un thé de noël absolument sublime, et pourtant, je suis pas du tout fan de thé. Mais là, léger parfum d'amande, long en bouche, petit parfum d'orange en arrière-fond. La grande classe !
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Ven 6 Fév - 18:24

Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Ah ah, trop facile Brozer, pas assez frontal. Si tu veux lancer une comparaison, disons que Bird est effectivement plus classique dans son écriture avec ce petit côté désuet de prime abord (les sifflements notamment) mais qu'il a réussi à imposer comme un élément distinctif et tout à fait convaincant. Stevens est plus baroque ou alors carrément dépouillé. Mais tous deux ont avant tout en commun le talent de composition et la modestie.
Légèreté ou naïveté ?
Sur l'ensemble je trouve qu'Andrew Bird creusent plus profond harmoniquement
mais avec une grande légèreté d'écriture forme des morceaux, ton... Stevens j'ai du mal avec des boucles plus naïves harmoniquement malgré la déco luxuriante les breaks subtils etc...
Bird c'est du Glenmorangie, Stevens du thé de Noël ?

y est ça va prendre...

ok alors je te suis brozer ! sufjan stevens ressemble à tant de musicos pop que je ne l'ecoute quasiment jamais Razz
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 18:35

ramoldane a écrit:Je viens de lire la chronique de gorin sur leur site, c'est vrai qu'elle n'est pas si mauvaise que ça. On sent qu'il n'est pas loin de "claironner" son amour pour cet album mais que quelque chose le retient, sans qu'il puisse nous dire quoi...Peut être qu'il n'est pas assez rock'n'roll le andrew et son look de gendre ideal retranché dans sa ferme du michigan... scratch Pour en revenir à la forme des morceaux, moi je ne retiens pas ça en premier, mais plutôt le simple plaisir de l'ecoute. Après oui, analyser un peu plus en profondeur ses chansons, leurs structures peu communes augmentent chez moi l'admiration. Peut être aussi le fait qu'il siffle, qu'il utilise son violon comme point de départ provoquent ce sentiment d'admiration à l'écoute d'un univers intime et original qu'on ne ressent que chez peu d'artistes...
Ramol nous partageons le même plaisir à l'écoute de ce disque et la même sensation de légèreté et détachement sans pour autant avoir l'impression de se faire refiler de l'eau tiède... Mais Ramol' crois-moi cette aisance, liberté dans la structure tu ne la ressens pas qu'après coup dans une analyse admirative (c'est pas mon truc ! ;- ). Le détachement il est là aussi dans ces progressions très fines pas trop appuyées, passages par de sobres petits silence parfois même... L'élégance, la classe ce mec bordel !
avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 18:37

ramoldane a écrit:
Azbinebrozer a écrit:
Grinderman a écrit:
Ah ah, trop facile Brozer, pas assez frontal. Si tu veux lancer une comparaison, disons que Bird est effectivement plus classique dans son écriture avec ce petit côté désuet de prime abord (les sifflements notamment) mais qu'il a réussi à imposer comme un élément distinctif et tout à fait convaincant. Stevens est plus baroque ou alors carrément dépouillé. Mais tous deux ont avant tout en commun le talent de composition et la modestie.
Légèreté ou naïveté ?
Sur l'ensemble je trouve qu'Andrew Bird creusent plus profond harmoniquement
mais avec une grande légèreté d'écriture forme des morceaux, ton... Stevens j'ai du mal avec des boucles plus naïves harmoniquement malgré la déco luxuriante les breaks subtils etc...
Bird c'est du Glenmorangie, Stevens du thé de Noël ?

y est ça va prendre...

ok alors je te suis brozer ! sufjan stevens ressemble à tant de musicos pop que je ne l'ecoute quasiment jamais Razz
T'as raison Ramol', d'ailleurs Sufjan s'est dit lui-même qu'il valait mieux qu'on l'oublie un peu et du coup a décidé de jouer les musiciens de service et les producteurs pour d'autres. Donc ne change rien !
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Azbinebrozer le Ven 6 Fév - 18:43

Mon Sufjan à moi ce fut... Vous connaissez ?

avatar
Azbinebrozer

Messages : 2462
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 56
Localisation : Dark side of the moon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Grinderman le Ven 6 Fév - 18:54

En référence à un passage d'Illinoise ? Ou d'Enjoy your rabbit ? (je conseille ce dernier à Ramol', totalement inécoutable).
avatar
Grinderman

Messages : 2527
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  ramoldane le Ven 6 Fév - 19:01

Azbinebrozer a écrit:
ramoldane a écrit:Je viens de lire la chronique de gorin sur leur site, c'est vrai qu'elle n'est pas si mauvaise que ça. On sent qu'il n'est pas loin de "claironner" son amour pour cet album mais que quelque chose le retient, sans qu'il puisse nous dire quoi...Peut être qu'il n'est pas assez rock'n'roll le andrew et son look de gendre ideal retranché dans sa ferme du michigan... scratch Pour en revenir à la forme des morceaux, moi je ne retiens pas ça en premier, mais plutôt le simple plaisir de l'ecoute. Après oui, analyser un peu plus en profondeur ses chansons, leurs structures peu communes augmentent chez moi l'admiration. Peut être aussi le fait qu'il siffle, qu'il utilise son violon comme point de départ provoquent ce sentiment d'admiration à l'écoute d'un univers intime et original qu'on ne ressent que chez peu d'artistes...
Ramol nous partageons le même plaisir à l'écoute de ce disque et la même sensation de légèreté et détachement sans pour autant avoir l'impression de se faire refiler de l'eau tiède... Mais Ramol' crois-moi cette aisance, liberté dans la structure tu ne la ressens pas qu'après coup dans une analyse admirative (c'est pas mon truc ! ;- ). Le détachement il est là aussi dans ces progressions très fines pas trop appuyées, passages par de sobres petits silence parfois même... L'élégance, la classe ce mec bordel !

Ouep brozer le plaisir bordel le plaisir est là !! Je ne sais pas d'où il vient et ne le saurai jamais, mais il est foutrement là à l'ecoute de ce monsieur mi intello mi musicien classique mi reclus mi enchanteur mi rossignol mi tout choco et me too je l'aime !!
avatar
ramoldane

Messages : 1308
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  rado le Ven 6 Fév - 20:47

Azbinebrozer a écrit:
Je fais appel à ta bonne foi légendaire Amigo !

Ah beh ca, tu pourras appeler et appeler sans jamais avoir d'écho... lol!

Grinderman a écrit:
L'album dure 54 minutes, il aurait été encore meilleur s'il avait fait 10 minutes de moins.

Beh tu vois, je n'ai pas du tout écouté l'album en question et je ne connais Andrew Bird que par les deux chansons proposées en playlist aussi, mais rien que le fait que l'album dure 54 minutes me plaît beaucoup! Moi je pense bien le contraire, que ces derniers temps beaucoup de bands et de musiciens font des labums un peu courts à mon goût (contrairement aux films longs, pas à mon goût non plus!) que du coup, je me réjouis du peu qu'un album soit long! Hard to explain- bien sûr qu'il faut qu'il soit bon aussi...

Grinderman a écrit:
Alors noël dernier, j'ai découvert un thé de noël absolument sublime, et pourtant, je suis pas du tout fan de thé. Mais là, léger parfum d'amande, long en bouche, petit parfum d'orange en arrière-fond. La grande classe !

Grind, je me rends compte que je te connais mal! A te voir et à te fréquenter j'aurais dit justement que t'étais un grand fan de thé mais alors là, non! C'est presque la révélation-choc de la journée, sans déc! Grind qui n'est pas fan de thé!

Sinon moi non plus je n'aime pas trop les thés de Noël, ca m'écoeure un peu toutes ces épices, cannelle, clous de girofle machin....Cela dit y en a des bons aussi.

Au passage mes p'tits gars je vous implore: Arrêtez un peu avec les quotes hard core, ca fait franchement chier, quand t'as une page d'un fil de discussion et qu'il faut que tu descendes 9/10ème de la page pour lire deux lignes de réponse, c'est un peu abusé quand même....Sérieux quoi, je crois qu'on s'était mis d'accord sur le coup...
avatar
rado

Messages : 3186
Date d'inscription : 19/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Andrew Bird: on y va ou pas?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum